Immobilier : le crash immobilier espagnol contamine la France

21/07/2008 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Immobilier : la crise espagnole gagne la France
Après l'annonce de la faillite du géant de l'immobilier espagnol, Martinsa-Fadesa, bon nombre de ménages européens et notamment français craignent de ne pas se voir livrer leur logement.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En ce mois de juillet, la crise immobilière qui sévit un peu partout en Europe a porté un coup dur à l'Espagne. Le 15 juillet dernier, le conseil d'administration du premier promoteur de logements du pays, Martinsa-Fadesa, a pris la pénible décision de placer cette entreprise en cessation de paiement. Dans un communiqué, le conseil d'administration précise qu'il a présenté « une demande de cessation de paiement pour éviter une aggravation de la crise qui pourrait devenir irréversible et avoir de graves répercussions sur ses créanciers et sur l'intérêt de tous ses actionnaires ». 150 millions d'euros, c'est le montant du crédit que Martinsa-Fadesa n'a pu honorer auprès d'un regroupement de 45 banques (prêt payable le 07 juillet et contracté pour permettre la restructuration d'une dette de près de 5,4 milliards d'euros).

Une demande de plus en plus forte, un taux de crédit immobilier peu élevé, il n'en fallait pas plus pour faire gonfler plus que de raison la bulle immobilière espagnole. L'éclatement a eu lieu il y a déjà plusieurs mois et le marché immobilier espagnol doit désormais faire face à des ventes en chute libre, un stock de logements en constante augmentation et des prêts immobiliers courants parfois sur plus de 40 ans. Le nombre d'acheteurs potentiels s'est considérablement amoindri alors que bon nombre de chantiers ont été engagés par les promoteurs immobiliers.

Après des groupes plus petits tels que Colonial ou Astroc, c'était donc au tour du géant de l'immobilier espagnol de se retrouver pris dans la tourmente, jusqu'à devoir déposer le bilan. L'erreur serait de croire l'impact de cette faillite circonscrit au seul marché espagnol. En effet, le groupe dispose d'un actif foncier de plus de 28 millions de mètres carrés, répartis au sein de 15 pays. On estime que près de 12.500 ménages européens dans l'attente d'un logement seraient concernés par le naufrage de l'enseigne espagnole. Des ménages souvent primo-accédants, ayant signé des contrats de réservation et versé des arrhes, risquent fort de voir les chantiers s'immobiliser et leurs futurs logements stagner en cours de construction.

La France pourrait elle aussi subir l'onde de choc générée par l'effondrement de Martinsa-Fadesa puisque le promoteur immobilier y est implanté depuis juin 2005 sous la marque « Financière Rive Gauche Groupe Fadesa » et avait, au mois de février 2008 quelques 36 projets immobiliers en cours. Si certains d'entre eux sont d'ores et déjà achevés, la société dispose encore de projets en cours dont voici les principaux :

  • Massy (91) : programme de 100.000 mètres carrés réunissant à la fois une partie résidentielle, avec des logements en accession et des logements sociaux, une partie résidence de tourisme et des bureaux.
  • Chambray les tours (37) : situé au sud de Tours ce programme immobilier correspond au développement d'un nouveau quartier de 41.000 mètres carrés (logements sociaux, bureaux, commerces, résidence tourisme, hôtel).
  • Meyzieu (69) : à proximité de Lyon, ce programme résidentiel comprend la réalisation de 46 logements sociaux, 187 logements en accession, des jardins privatifs et des commerces pour une surface de 17.000 mètres carrés.
  • Paris XIème : 150 logements comprenant des logements sociaux, des logements en accession et des commerces.

Toutefois, face à la situation délicate dans laquelle se trouve sa maison-mère, la filiale de Martinsa-Fadesa en France se veut rassurante en précisant dans un communiqué qu'elle poursuivra son activité normalement, rappelant son autonomie et son autosuffisance financière.

Vos réactions

Estimation immobilière - Immobilier : le crash immobilier espagnol contamine la France

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Immobilier : le crash immobilier espagnol contamine la France

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page