Le service d'estimation immobilière de Bercy est en ligne

06/11/2013 à 10:24 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Le service d'estimation de Bercy est en ligne
Le service d'estimation immobilière de Bercy est en ligne

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Présenté en août dernier, le service d'estimation immobilière proposé par le ministère de l'Economie ouvre officiellement ses portes à compter de ce mercredi 6 novembre 2013. Destiné à accompagner les contribuables dans certaines démarches fiscales, ce service n'en reste pas moins l'objet de nombreuses critiques de la part des professionnels de l'immobilier.

Si certains internautes n'auront que faire d'un tel service en ligne, d'autres en revanche le trouveront sans doute des plus utiles. Que ce soit dans le but de remplir une déclaration d'ISF, de finaliser un acte de donation ou une succession, les contribuables pourront en effet librement profiter des “informations relatives aux transactions immobilières dont dispose l'administration fiscale”.

Baptisé PATRIM, ce service mis en ligne par le ministère se veut être entièrement gratuit mais n'ouvrira pas ses portes à n'importe qui. En effet, afin de pouvoir consulter le montant des transactions recensées par l'administration, la date de construction d'un bien immobilier ou diverses informations cadastrales, l'internaute devra préalablement montrer pâte blanche en renseignant leur numéro de télédéclarant.

Si pour le ministère cette étape d'identification relève de la plus élémentaire des sécurités, les plus suspicieux pourront quant à eux pointer du doigt une forme détournée de fichage des particuliers (certains craignant même qu'une visite de cet outil en ligne n'alerte l'administration fiscale et ne précipite un éventuel contrôle).

Outre ce côté liberticide reproché par certains, “Patrim” fait également l'objet d'une attaque en règle des professionnels de l'immobilier qui n'hésitent pas à voir dans cet outil un concurrent sérieux quant à leur prérogatives en matière d'estimation immobilière. "On fait croire aux Français qu'ils peuvent estimer eux-mêmes un bien en remplissant quelques cases dans un logiciel, plutôt que de faire appel à des professionnels qui ont le savoir-faire et l'expertise", soulignait en août dernier Jean-François Buet, le président de la Fnaim.

Lancé officiellement ce 6 novembre à Paris et dans la région du Limousin, "Patrim" devrait progressivement étendre son champ d'action à l'ensemble du territoire.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page