Immobilier : les prix fondent sur l'ensemble du territoire

06/01/2009 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Prix de l'immobilier : la baisse s'accentue
Dans sa dernière étude, Century 21 observe une baisse inédite des prix de l'immobilier depuis 1996.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En France, le prix moyen du mètre carré aurait enregistré sur l'ensemble de l'année 2008 un recul de 1,63%. C'est du moins ce que révèle aujourd'hui 6 janvier une étude réalisée par le réseau Century 21 et portant sur quelques 39.855 transactions effectuées auprès de ses 930 agences immobilières.

Plus surprenant qu'un recul des prix immobiliers qui, bien que notable, reste encore de faible ampleur, l'accélération de ce dernier dès le début du deuxième semestre 2008 constitue bel et bien l'information majeure de la publication. Si cette baisse pour 2008 est la première enregistrée depuis 1996, elle s'est lentement affichée dès les premiers mois de l'année avant surtout de s'accentuer à partir de la période estivale (-7,5% entre le second semestre et le premier, -6,5% entre le troisième et quatrième trimestre). Pour Laurent Vimont, président de Century 21 France, « l'été fut meurtrier et, au troisième trimestre, nous avons assisté à un effondrement des ventes de l'ordre de 20 %, qui a déclenché ce mouvement de baisse des prix d'une ampleur surprenante. Les propriétaires pressés de conclure ont dû sérieusement réviser leurs prétentions, les taux de négociation ont doublé en un an et frôlent, désormais, les 10 % ».

Cette baisse précipitée des prix immobiliers ressentie en fin d'année s'observe sur l'ensemble des régions françaises. Encore il y a peu bastion de la résistance, Paris en arrive même à afficher un recul des prix de l'ordre de 6% sur certains de ses produits (jusqu'à -7,8% en Ile de France). Plus impressionnant encore, l'agglomération lyonnaise, également relativement épargnée jusque là, subit de plein fouet le retournement du marché en affichant des prix immobiliers en baisse de près de 13,3% au quatrième trimestre par rapport au précédent. Des régions comme la Lorraine, le Poitou-Charentes ou l'agglomération de Marseille sont logées à la même enseigne avec une régression de leurs valeurs immobilières estimée respectivement à -14,47%, -12,61% et -10,6%.

Un mal pour un bien en vue d'une récupération prochaine du marché, c'est en tout cas l'avis de Laurent Vimont. « Une baisse des prix de plus de 10 % redonne du pouvoir d'achat aux acquéreurs, ce qui fluidifie immédiatement le marché, et les volumes repartent à la hausse », note le président de Century 21 France avant d'ajouter qu' « il y a une clientèle d'acheteurs prêts à saisir des opportunités, notamment des investisseurs à la recherche d'un rendement locatif, qui, en 2008, représentaient 14,5 % des acquéreurs, soit 6,3 % de plus qu'en 2007 ». Selon le réseau d'agences immobilières, un recul des prix de l'ordre de 6 à 10% en 2009 par rapport à l'année écoulée est un scénario, sinon Le scénario, tout à fait envisageable.

Vos réactions

Estimation immobilière - Immobilier : les prix fondent sur l'ensemble du territoire

Noter cet article :

1 1

Par acquereur patient -

J'ai visité une maison ancienne dans ce mois-ci. Elle a été annoncé à 340.000 euros il y a quelques mois. Aujourd'hui le proprio veut la vendre à 275.000. J'attendrai encore. La hausse a été pendant 4 ans au moins. On n'est seulement qu'au début de la baisse. La baisse va continuer. La reprise ... attendez 2013.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Immobilier : les prix fondent sur l'ensemble du territoire

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page