Prix de l'immobilier : Paris baissera-t-il ?

30/01/2009 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Prix de l'immobilier : Paris baissera-t-il ?
Une étude de l'EDHEC prévoie une probable baisse des prix de l'immobilier en Ile-de-France pour l'été 2009.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A l'heure où, sur l'ensemble du territoire, les prix de l'immobilier s'affichent à la baisse depuis déjà plusieurs semaines, Paris apparaît encore aujourd'hui comme l'exception française. Une récente étude menée par l'EDHEC fait toutefois part d'une probable contraction des prix pour la région Ile-de-France dans un proche avenir.

Le scénario envisagé pour le marché immobilier d'Ile-de-France par l'EDHEC, l'école des hautes études commerciales, conclut à une possibilité de près de 75,6% quant à une baisse des prix prévue pour l'été 2009. Toujours en termes de probabilités, l'étude note qu'un recul des prix de 5% s'avère envisageable à 50% alors qu'une baisse avoisinant les 10% semble bien plus incertaine (20%).

Si les départements d'Ile-de-France susceptibles d'être les plus impactés affichent d'ores et déjà les prix au mètre carré les plus bas (Seine et Marne, Essonne, Val d'Oise), les disparités devraient toutefois se révéler conséquentes. L'étude de l'EDHEC prévoit ainsi une baisse de prix de -11,2% en Essonne alors que les Hauts-de-Seine n'enregistreraient qu'un faible repli de -2,1%.

Quant aux signaux intercédant en faveur d'un rétablissement du marché à travers un crédit immobilier de nouveau accessible (les taux de prêt immobilier s'établissant désormais bien en-dessous des 5%), l'EDHEC leur prête une importance toute relative. L'étude estime ainsi que les ajustements successifs pratiqués aux taux de la Banque centrale européenne (BCE) , couplés aux diverses actions menées par le gouvernement (doublement du prêt à taux zéro notamment), ne devraient présenter qu'un intérêt somme toute restreint. En revanche, la prise de conscience d'une baisse des prix par les particuliers, les conditions d'octroi du prêt immobilier encore pesantes ainsi qu'une crainte amplifiée du chômage pourraient bien contraindre les éventuels investisseurs à remettre leur acquisition à plus tard, alimentant un peu plus le recul de l'immobilier.

Vos réactions

Estimation immobilière - Prix de l'immobilier : Paris baissera-t-il ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Prix de l'immobilier : Paris baissera-t-il ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page