Ecologie : l'éolienne de poche, un accessoire innovant

19/11/2008 à 00:00 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Ecologie : l'éolienne de poche
Cette éolienne permet le rechargement de vos vieilles piles usagées (photo : Yanko Design)

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

L'éolienne n'en finit pas de surprendre. Sans être toutefois indispensables, nous vous présentons ici deux interprétations innovantes et insolites dans ce domaine du développement durable.

L'éolienne de poche

Après l'éolienne à installer sur le toit de sa maison et relookée par le célèbre designer Philippe Starck (voir l'éolienne Starck), ces générateurs d'énergie propre se dotent d'un modèle de poche. Destinée à recharger tout appareil disposant d'une connexion USB, l'éolienne de poche est commercialisée par la société HYmini. Résultant d'une collaboration entre les universités de Cornell et de Harvard, l'éolienne de poche permettra le rechargement de téléphones et ordinateurs portables, de baladeurs MP3 ou encore de consoles portables.

En l'exposant à un vent de 14 km/h durant une vingtaine de minutes, l'éolienne de poche emmagasinera suffisamment d'énergie pour alimenter un iPod durant 30 minutes ou un PDA durant 40 minutes. Si cela peut vous paraître somme toute assez limité, sachez que vous aurez la possibilité de coupler votre éolienne de poche avec pas moins de quatre panneaux solaires portatifs. Enfin, pour ceux qui ne souhaitent pas attendre indéfiniment la petite brise énergétique, la société de production met à leur disposition un kit de fixation pour vélo ainsi qu'un système permettant d'accrocher l'éolienne à son bras.

L'éolienne HYmini est d'ores et déjà commercialisée pour la modique somme de 49 dollars (soit environ 39 euros).

Une éolienne pour recharger ses piles usagées

Baptisée Febot par ses concepteurs (les designers coréens Ji-yun Kim, Soon-young Yang et Hwan-ju Jeon), cette éolienne miniature permet de préserver l'environnement en rechargeant écologiquement ses vieilles piles usagées (type AA). Il suffit pour cela de disposer d'une surface plane et exposée au vent sur laquelle viendra se fixer la ventouse dont l'éolienne est munie (la fenêtre d'un appartement haut perché par exemple). La pile à recharger viendra se loger dans un compartiment adapté à cet effet situé en avant d'un mini-générateur lui-même alimenté par les pales de l'éolienne (voir photo). Un principe d'une simplicité et d'une ingéniosité déconcertante...

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Ecologie : l'éolienne de poche, un accessoire innovant

Noter cet article :

3 1

Par Machard -

Bj.J'aurai voulu savoir /le distributeur/la tension/la puissance,avec un vent de:50km/h par exemple.Merci.Cordialementr

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Ecologie : l'éolienne de poche, un accessoire innovant

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page