Diagnostic électrique : encore 7 millions de logements dangereux

12/04/2012 à 15:28 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Electricité : 7 millions de logements dangereux
Diagnostic électrique : encore 7 millions de logements dangereux

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En juillet 2006, la loi ENL (Engagement National pour le Logement) a rendu le diagnostic électrique obligatoire pour toutes ventes d'un bien immobilier de plus de 15 ans. Ce n'est qu'en 2009 que cette loi est entrée en application. Pourtant, selon l'Observatoire national de la sécurité électrique (ONSE), entre 2009 et 2011, deux tiers des logements anciens qui ont été vendus avaient toujours des installations électriques considérées comme non conformes, voire dangereuses.

L'ONSE a examiné pas moins de 6000 diagnostics électriques obligatoires entre 2009 et 2011 et le constat est alarmant : 40% des habitations sont équipées de fusibles ou de disjoncteurs non conformes. Plus grave, 74% des maisons et habitats collectifs utiliseraient du matériel vétuste ou inadapté. Au total, l'observatoire estime que 7 millions de logements présentent des risques, dont 2,3 millions parce qu'ils sont équipés d'installation jugés très dangereuses.

Pour l'observatoire, le danger existe surtout dans les parties communes des logements collectifs. Selon l'ONSE, pour 83% des immeubles soumis à ce diagnostic immobilier obligatoire, les habitants courraient le risque d'être électrocutés dans les parties communes. Cela est avant tout du à l'utilisation d'un matériel vétuste et d'un non respect des règles de sécurité, comme l'absence de protection sur les fils électriques sous plinthe.

Vous vendez bientôt votre bien ? Demandez votre devis gratuit de diagnostic immobilier en ligne

Pour les professionnels de l'électricité, il est urgent d'agir, mais encore faut-il en avoir les moyens. L'ONSE estime qu'il faudrait 160 ans pour vérifier et sécuriser l'ensemble du parc immobilier ancien, soit 16 millions de logements datant d'avant 1974. L'observatoire n'est capable d'en contrôler que 400 000 par an.

Pour les associations de consommateurs et les professionnels comme les diagnostiqueurs immobiliers, il faut avant tout sensibiliser les bailleurs et syndics de copropriétés aux risques liés aux mauvaises installations électriques. Les diagnostiqueurs immobiliers demandent notamment aux administrateurs de biens d'être vigilants et de contrôler les parties communes.

Quant à la loi qui impose qu'un logement décent doit comporter une installation électrique, elle reste floue sur le type d'installation qui doit être obligatoire. Chaque année, sur les 250 000 incendies domestiques déclarés, 80 000 sont liés à une installation électrique défaillante ou vétuste.

Source :

Consulter toutes les actualités

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !


Envie d'en discuter ?

On en parle dans le forum : Forum immobilier


Flux RSS

Tout l'immobilier en temps réel. Inscrivez-vous !

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Diagnostic électrique : encore 7 millions de logements dangereux

Noter cet article :

2 3

Par GILBERT -

Bonjour,
j'ai 53 ans et je suis électricien depuis 39 ans , en province !
je dis que au regard de ma propre expérience , vos chiffres sont Faux !
et qu'un porte-fusible installé, conforme, il y a 15 ans , reste trés efficace aujourd'hui.
je pense que vous êtes là, juste là , pour justifier ou préparer une nouvelle réglementation et de nouvelles Taxes !
cordialement

Lire la suite

Par blousé -

logements dangereux.
Bien des logements étudiants sont à la limite du court circuit ou de l'électrocution dans la salle de bain.
L'unique disjoncteur est de 500 mlA, ce qui veut dire que vous n'avez aucune chance de vous en sortir lors d'une électrocution.
Ce genre de logement sont louer à prix d'or à Strasbourg, aux étudiants sans que çà ne dérange nos autorités.
Je pourrai fournir des photos "electrocutantes".
Les marchants de sommeil en profitent un MAX...

Lire la suite

Par boucheron seguin -

Pourquoi titré "Diagnostic électrique:encore 7 million de logements dangereux" et montrer une photo de démontage ou remontage d'une prise ce qui ne fait pas partie du diagnostic mais de la réparation faite par un électricien.
Ce n'est pas grand chose mais chaque manque de précision fait que les clients posent des questions sur pourquoi on ne démonte pas ou pourquoi on n'a pas de caméra thermique pour le DPE en ayant vu à la télé un diagnostiqueur trop zélé montrer qu'il était le plus beau avec son bel outil.
Merci

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Diagnostic électrique : encore 7 millions de logements dangereux

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Partagez
cette
page