Etiquette DPE dans les annonces : internet pointé du doigt

15/05/2013 à 09:56 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Etiquette DPE : internet pointé du doigt
Etiquette DPE dans les annonces : internet pointé du doigt

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Obligatoire depuis le 1er janvier 2011, l'affichage de l'étiquette énergétique au sein des annonces immobilières peine encore à s'imposer. S'il ne s'agit pas là d'une nouveauté, une récente enquête menée par la CLCV auprès de diverses agences fait toutefois état d'un net progrès en la matière. Le bât blesse en revanche du côté d'internet où la réglementation en vigueur ne semble pas faire loi.

Quelques semaines seulement après l'instauration d'une étiquette énergétique obligatoire sur chaque annonce immobilière, la CLCV (Consommation, Logement et Cadre de vie) dressait un constat sans appel : seulement 43% des annonces diffusées en agence se révélaient alors être en conformité avec cette nouvelle réglementation. Deux ans plus tard, la situation semble enfin avoir évolué dans le bon sens. Après enquête auprès de quelques 937 agences disséminées sur l'ensemble du territoire, l'association de défense des consommateurs vient en effet de livrer, ce mardi 14 mai 2013, des résultats encourageants. Actuellement, 85% des 35.475 annonces passées en revue affichent bel et bien l'étiquette énergétique (issue du DPE) permettant aux particuliers d'estimer les performances du logement en termes de consommation d'énergie. Pour la CLCV, il s'agit donc là d'une « réelle amélioration, même si 15 % des annonces sont encore " hors-la-loi " ».

Evaluez la performance énergétique de votre logement en demandant un devis gratuit de votre diagnostic DPE.

Les conclusions dégagées par l'association sont en revanche loin d'être satisfaisantes en ce qui concerne les annonces diffusées sur internet. Sur les quatre sites spécialisés choisis pour cette étude, seuls deux respecteraient globalement l'affichage obligatoire du DPE (dans 65% des annonces pour l'un et dans 87% des annonces pour l'autre), les deux autres faisant littéralement l'impasse sur l'étiquette énergétique. Dans le détail, sur les 4262 annonces immobilières visionnées, 43% seraient en accord avec la législation. « Un taux absolument insuffisant » pour la CLCV qui précise qu'« à l'heure du développement des outils informatiques, on ne saurait accepter qu'un consommateur ait une information tronquée uniquement parce qu'il a recouru à Internet ».

Devant de tels résultats, l'association en appelle donc à plus de fermeté de la part des pouvoirs publics afin que, « de manière générale, le défaut de communication du DPE, tant à la vente qu'à la location, soit expressément sanctionné par les textes ». S'il convient selon elle d'intensifier les contrôles, la CLCV demande également que toute annonce n''indiquant pas d'étiquette DPE soit sanctionnée d'une amende de 38 euros (contravention de 1ère classe).

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Etiquette DPE dans les annonces : internet pointé du doigt

Noter cet article :

5 1

Par Paulo94 -

Le DPE pour un appartement Résidence secondaire occupé une partie de l'année (hormis les mois d'hiver généralement) n'a aucun sens, au vu des factures de chauffage (annuel) desdits appartements. Les syndics le savent parfaitement, tout comme les diagnostiqueurs...

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Etiquette DPE dans les annonces : internet pointé du doigt

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page