Déficiences du diagnostic immobilier : la réponse des professionnels

03/06/2008 à 00:00 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le diagnostic immobilier répond aux attaques
Suite à de virulentes mises en causes, la profession du diagnostic immobilier souhaite apporter quelques réponses.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir publiait la semaine dernière les résultats édifiants d'une enquête mettant en cause les compétences et l'impartialité des professionnels du diagnostic immobilier. Le syndicat professionnel du diagnostic immobilier (La FNECI) ne pouvait pas ne pas réagir et s'est donc offert un droit de réponse.

L'étude de l'UFC-Que Choisir apportait un éclairage nouveau sur le métier très récent de diagnostiqueur immobilier en pointant du doigt un certain nombre de dysfonctionnements. La FNECI reprend donc chacun des points incriminés et tente, non pas de les occulter, mais plutôt d'y apporter quelques précisions essentielles :

  • Les résultats du diagnostic DPE se sont vus remis en cause par l'association qui les a jugés parfois irréalistes (plusieurs diagnostics similaires aboutissant à des rapports de conformité différents). La FNECI s'explique en mettant en avant le fait que les « différences relevées par l'association sont probablement dues aux différents logiciels de calculs disponibles sur le marché » avant de préciser que le ministère de l'Environnement vient d'engager un « vaste processus de labellisation de ces logiciels, afin de s'assurer de leur conformité aux méthodes ».
  • Plusieurs diagnostiqueurs contactés par l'UFC-Que Choisir pour les besoins de l'enquête ont présenté diverses cartes professionnelles sur la qualité desquelles l'association s'est interrogée. Le syndicat du diagnostic immobilier répond à cela que l'UFC-Que choisir a confondue la carte professionnelle qu'elle envisage de proposer (et qui sera le gage de la compétence du diagnostiqueur) « avec celle délivrée par certains organismes certificateurs exclusivement à leurs diagnostiqueurs certifiés » qui, d'après le syndicat, « n'a rien à voir avec une carte professionnelle ».
  • Un rapport de la DGCCRF (direction générale de la consommation, concurrence et de la répression des fraudes) avait déjà levé le voile sur les relations douteuses que pouvaient entretenir certains diagnostiqueurs avec des agents immobiliers. L'association de consommateurs reprend ce point et précise que ces pratiques perdurent encore actuellement. La FNECI quant à elle refuse de défendre de tels agissements et rappelle que « le diagnostiqueur est un professionnel du bâtiment et de la construction et non un agent immobilier ».
  • Enfin, sur les points essentiels de l'enquête mettant en cause le diagnostic immobilier que sont la différence de tarifs d'une région à l'autre et le commissionnement des experts par les agences immobilières, la FNECI répond que « le versement de commissions aux agents immobiliers pour services rendus n'est pas une pratique illégale si ces commissions d'intermédiation sont bien déclarées au fisc » et que, si le tarif « doit s'apprécier en fonction du temps passé pour la réalisation du diagnostic et le rendu du rapport », elle travaille actuellement à l'élaboration d'une tarification type en fonction des régions.

Il est à noter que le syndicat professionnel du diagnostic immobilier ne remet aucunement en cause l'étude de l'UFC-Que Choisir et, remerciant l'association d'avoir pris l'initiative, lui propose même d'intégrer un futur groupe de travail incluant les pouvoirs publics et les représentants du diagnostic immobilier.

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Déficiences du diagnostic immobilier : la réponse des professionnels

Noter cet article :

Par dattola -

bonjour,existe t'il des formations de diagnostiqueur avec obtention de la carte professionnel en fin de formation? merci

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Déficiences du diagnostic immobilier : la réponse des professionnels

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page