Malgré la crise, le diagnostic immobilier a le sourire

28/09/2009 à 11:34 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le diagnostic immobilier se porte bien
Malgré la crise, le diagnostic immobilier a le sourire

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le diagnostic immobilier semble devoir être épargné par les difficultés qui touchent depuis plusieurs mois maintenant le monde de l'immobilier. Dans son dernier baromètre du diagnostic immobilier, le site spécialisé info diagnostiqueur présente ainsi des professionnels du secteur au moral en hausse sur les trois derniers mois.

En plein essor, la profession de diagnostiqueur immobilier ne semble pas devoir souffrir de la concurrence accrue qui l'anime. S'ils étaient 26,8% à constater une progression de leur activité en juin dernier, ils sont aujourd'hui 29,8% à dresser ce même constat pour les mois de juillet, août et septembre. L'obligation désormais instaurée de devoir effectuer un certain nombre de diagnostics immobiliers avant toute transaction immobilière (qu'il s'agisse d'une vente ou d'une location) semble avoir pleinement joué son rôle de leader de la profession. Sur les 4.500 diagnostiqueurs sondés, 36,4% envisagent pour 2009 une hausse de leur chiffre d'affaires.

Si l'effondrement des ventes de l'immobilier a bel et bien eu un effet négatif sur leur activité (-1,9% concernant la part globale des diagnostics obligatoires), les professionnels du diagnostic immobilier n'en reste pas moins relativement sereins face à l'avenir qui se dessine devant eux : ils sont ainsi 19% à envisager une éventuelle embauche à plus ou moins court termes (contre 15,1% en juin 2009).

Du côté des divers diagnostics pratiqués, si les réalisations obligatoires constituent encore le gros de leur mission, les diagnostics facultatifs occupent désormais une part de plus en plus conséquente de leur activité. Il n'est aujourd'hui plus rare de se voir proposer un diagnostic prêt à taux zéro (39,3% des sondés le pratique très régulièrement), un diagnostic économie d'énergie (déjà proposé par 14,4% des diagnostiqueurs), voire même des diagnostics moins répandus tel que le diagnostic radon ou le diagnostic légionellose.

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Malgré la crise, le diagnostic immobilier a le sourire

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Malgré la crise, le diagnostic immobilier a le sourire

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page