Le diagnostic de performance énergétique échoue au test de l'UFC-Que Choisir

22/02/2011 à 11:19 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le DPE échoue au test de l'UFC-Que Choisir
Le diagnostic de performance énergétique échoue au test de l'UFC-Que Choisir

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Peut-on vraiment se fier au diagnostic de performance énergétique (DPE) ? Alors que ce diagnostic immobilier s'impose désormais sur les annonces et revêt une importance de plus en plus grande pour les vendeurs comme pour les acheteurs, l'UFC-Que Choisir tente de répondre à cette question et dresse un constat pour le moins cinglant.

Ce début d'année 2011 a sans conteste était marqué par l'émergence grandissante du DPE dans le monde de l'immobilier. S'il était déjà indispensable pour toute transaction (vente comme location), le diagnostic de performance énergétique a vu son action renforcée en s'imposant sur les annonces immobilières (depuis le 1er janvier) mais également en étant largement pris en compte dans le cadre du nouveau prêt à taux zéro Plus (PTZ+).

Destiné à informer sur la consommation énergétique réelle d'un logement (classé de A à G), l'objectif initial du DPE est certes louable mais semble toutefois desservi par une mise en application des plus brouillonnes. Dans une enquête récemment menée par l'UFC-Que Choisir, l'association de défense des consommateurs révèle d' « effarants » résultats et met en doute la supposée fiabilité du DPE.

On le sait, si un logement neuf BBC peut se voir attribuer la classe A tant recherchée, la très grande majorité du parc immobilier français oscille entre les classes D et G. La consommation énergétique d'un bien (et donc la facture de chauffage) variant énormément entre les différentes classes, la fiabilité du DPE revêt une importance considérable pour le propriétaire ou l'acquéreur potentiel. Dans cette optique, l'UFC-Que Choisir a entrepris de tester 16 diagnostiqueurs en leur proposant d'expertiser quatre maisons individuelles. Le constat est sans appel, « sur 4 maisons visitées [...] deux maisons ont été classées dans pas moins de 3 classes énergétiques différentes, une a été classée dans 2 étiquettes différentes ». Au terme de l'enquête, une seule de ces maisons s'est ainsi vue délivrer la même note par l'ensemble des diagnostiqueurs.

Une telle disparité de classification a de quoi susciter l'incompréhension mais surtout la colère de l'association qui s'indigne en constatant qu' « une des maisons enquêtée a été classée, selon les diagnostiqueurs, en C, D ou E, avec une estimation de consommation allant de 134 kWh à 244 kWh par m2 et par an, soit une facture annuelle variant de 1.000 à 1.800 euros ».

Outre des résultants troublants, l'UFC-Que Choisir pointe du doigt certaines recommandations de travaux données par les diagnostiqueurs à l'issue du DPE. « Sur une maison, pour l'un c'est la toiture qui cause le plus de déperditions de chaleur, pour un deuxième c'est le sous-plancher, pour un troisième les murs… Du coup, les conseils varient. Si on est mal tombé, le logement consommera quasiment autant après travaux qu'avant ! »

Dévoilant les faiblesses d'analyse voire les pratiques commerciales douteuses de professionnels du diagnostic et de l'énergie comme EDF, GDF Suez, Poweo, Direct Energie ou encore Allo Diagnostic, l'UFC-Que Choisir en appelle à « une réforme en urgence du DPE » incluant notamment un renforcement de son cadre législatif.

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Le diagnostic de performance énergétique échoue au test de l'UFC-Que Choisir

Noter cet article :

3 17

Par abcdefgh -

etant benevole et administrateur de l'UFC Que Choisir et participant à ce dossier

Nous avons demande depuis 30 ans que les locataires et acheteurs puissent avoir les infos elementaires sur la conso energie de leur logement ( comme ca marche pour la conso des voitures depuis longtemps )

Force est de constater que cette pre occupation des francais n'est pas bien prise en compte par les pouvoirs publics
Malgre le dernier episode tres lourd du grenelle Dont l'énorme travail a accouche de peu de chose Entre autres le grennelle avait conclu à des priorites de reductions de gaspillage d'energie des logements ( avec les outils DPE et RTE )

en conclusion : c'est aux acteurs de prendre leur destin en main

Lire la suite

Par Dédé73 -

Quand on connaît la faiblesse de la formation professionnelle pour les chargés de diagnostic, il n'est pas étonnant que l'on dispose de tels résultats. A quand une formation basée sur des bâtiments "tests" et l'enseignement d'un minimum de thermodynamique pour les élèves ?

Lire la suite

Par one2three -

Comment peut-on être sûr que le technicien n'a pas voulu faire plaisir au client ou à son prescripteur ? Le classement énergétique n'influence-t-il pas la vente d'un logement ?

Lire la suite

Par gilles44 -

Ce test est bidon, le mien a été fait suivant les données qu'a fournit le constructeur, malheureusement il y avait des erreurs, je l'ai signalé et l'on s'est contenté de m'en ré-imprimer un avec les nouvelles données, sans réelles vérifications.

Lire la suite

Par oscar -

j'ai fait faire le dpe en décembre 2010 c'est une honte de faire traivailler des bon à rien . Ma maison a été mise en catégorie E alor que je consomme que 1000 euros de chauffage et eau chaude pour une année. Pour moi,ce ne sont pas des professionels mais des escrocs, à savoir que l'on vous demande entre 400¤ et 1000¤ pour un diagnostic. une armée de voleur, il serait bon qu'il exciste un tarif unique et que l'on forme des gens sur une certaine durée et non quelques heures.Retirer les soi- disants acréditations de ces personnes et de les renvoyer en formation avec un diplome pour sanctioner la formation.

Lire la suite

Par dappartapart -

c etait a prevoir

pas besoin de que choisir ou autre pour trouver ca

et formation ou pas vu l obligation pour toutes les parties de vendre rapidement les dérives vont souvent être montrer du doigts

Lire la suite

Par archimede -

La mesure est fausse dès le départ, ce ne sont pas les diagnostiqueurs qui sont en cause mais la méthode. En effet, le calcul prend en compte les trois dernières années de consommation du logement, mais la quantité d'énergie consommée est fonction de la température demandée par les occupants, et du nombre de pièces chauffées. Un logement de 200 m2 occupé par 2 personnes qui prennent soin, en hiver, de ne chauffer que deux pièces, obtiendra un classement excellent . Idem pour un logement qui a été longtemps inoccupé !!!!!!!! Ces résultats ne fournissent alors aucune indication sur les qualités énergétiques du logement ........ Par ailleurs, est également prise en compte la consommation énergétique pour la cuisson et l'eau chaude (douche, bains...) variable selon les individus et leur nombre dans le logement .......C'est clair , la méthode de mesure pondue par nos brillantes têtes d'oeufs est grotesque !!!!!!

Lire la suite

Par COCETTI- ACMO -

Bonsoir,
Etant Diagnostiqueur moi - même et ayant une expérience de plus de 20 ans dans la gestion de l'énergie -
Le diagnostic DPE est construit sur deux volets - un aspect consommation énergétique comparative à tendance environnementale et un autre volet pas moins important sur les recommandations afin d'améliorer la consommation. et c'est peut être le volet le plus important -
De plus un DPE n'est pas une étude Thermique qui serait facturée entre 600 ¤ et 950 ¤ pour une maison. alors qu'un DPE est autour de 120 ¤ Déplacement compris ou 40 ¤ pris dans un ensemble de diagnostics.
Je suis à votre disposition pour toutes remarques constructive ....
Cordialement
Gérard
PS / la caméra thermique en présentation ne fait pas partie de l'instrumentation pour un DPE..

Lire la suite

Par Olivier -

Quand je vois la photo avec la caméra thermique, j'aurai bien aimé que le diagnostiqueur le fasse pour mon appartement.
On m'a dit que c'est réservé pour les diagnostics thermiques !
Je me tourne vers le journaliste pourquoi cette photo pour créer confusion d'un outil de travail non utilisé dans le DPE ?

Lire la suite

Par onanga -

Édicter des lois et règlements ne suffit pas, encore faut-il leur adjoindre une méthodologie de contrôles efficaces et efficients exécutés par du personnel certifié, qualifié et ayant suivi une formation de qualité stricte et scrupuleuse finalisée par un examen performant tant théorique que pratique.
De trop nombreux pseudo-professionnels, avides de profits expéditifs, ternissent les métiers du bâtiments.
L'exemple du DPE confirme ma vision de la situation.
Faites confiance aux vrais professionnels, ne répondez plus aux offres alléchantes proposées par téléphone ou par le porte à porte de commerciaux ne cherchant qu'à vendre.
Renseignez-vous par le bouche à oreille auprès de vos connaissances ou via internet auprès d'organismes compétents.
Attention aux arnaqueurs : en cette période de crise, ils prolifèrent à la vitesse de l'éclair !

Lire la suite

Par frederic -

Tant qu'il y aura des différences de tarifs entre les differents diagnostiqueurs, il y aura des différences de diagnostics. Entre un diagnostiqueur qui va passer une heure sur une maison et un autre qui va passer 1/4 d'heure, il y aura forcément une différence. Le propriétaire choisissant logiquement le tarif le plus bas, il aura une prestation moindre.

Lire la suite

Par STAN -

J'ai été surpris que pour un même logement, le DPE soit extrêmenent différent d'un diagnosticeur à l'autre.
DPE fait par erreur 2 fois.
Pour un autre logement, le DPE fait en Février 2011 le coût est calculé d'après le prix de l'energie de 2006 ou 2007 ( dernier décret), aucune mise à jour n'a donc été faite. pour le gaz il faudrait ajouter au moins 40%.L'information du DPE pour un acheteur n'a aucune utilité à l'heure actuelle. S'il y a problème ça se voit à l'oeil: pas d'isolation des combles, pas d'isolation des murs, pas d'isolation des fenêtres qui est un point secondaire en vérité mais pas pour les entreprises de double vitrage qui forcent la main.

Lire la suite

Par diagnostiqueur indépandant -

tarifs DPE "allo diadnostic" 35 euros ici en Béarn, je crois que tout est dit au travers de ce prix sur la qualité du travail produit

Lire la suite

Par COCETTI- ACMO -

Bonjour,

En réponse à MARILANDE,
afin de justifier un devis il serait bon de savoir la surface ou le nombre de pièces à diagnostiquer ainsi que le nombre de diagnostics nécéssaire pour réaliser l'ensemble ...enfin pour 900 ¤ il faut passer déjà sur place un minimum de 4 à 5 heures plus 2 ou 3 heures au bureau ...
Cordialement

Lire la suite

Par archimede -

En réponse à COCETTI-ACMO , je confirme bien que le DPE est de la vraie daube ! J'ai lu le 2ème volet : recommandation : réduire la température dans les pièces !! n'est-ce pas brillant et pertinent ?

Lire la suite

Par COCETTI- ACMO -

Bonjour,

En reponse à "Archimede" sur : " Réduire les températures..."
Il est peut être noté comment sur le diagnostic : Avec des robinets thermostatiques..., ou en posant un thermostat programmable qui va réduire les températures pendant les heures d'innocupation..etc
Cet ensemble simple peut vous faire diminuer la consommation de 20 % sans affecter le confort..
Donc à voir....
Bien à vous

Lire la suite

Par archimede -

à Cocetti-ACMO : Arrêtez de vous enfoncer ! Les recommandations sont parfaitement idiotes ! Chacun sait qu'en réduisant la température , on réduit la consommation , avec ou sans des robinets thertmostatiques ! Quant à la programmation de la chaudière, celle-ci est déjà faite , mais il s'agit d'une chaudière commune pour 5 logements, et donc pas de réglage individuel !

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Le diagnostic de performance énergétique échoue au test de l'UFC-Que Choisir

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page