Le gouvernement vole au secours du DPE

23/02/2011 à 16:40 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le gouvernement vole au secours du DPE
Le gouvernement vole au secours du DPE

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Branle-bas de combat au gouvernement. Devant la récente attaque en règle de l'UFC-Que Choisir contre la supposée fiabilité du diagnostic de performance énergétique (DPE), Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu se sont portés au secours du dispositif en annonçant un encadrement renforcé de celui-ci.

Rendue publique en début de semaine, une enquête de l'UFC-Que Choisir pointait du doigt le manque de fiabilité du diagnostic de performance énergétique. Soumettant 4 maisons individuelles à l'expertise de 16 diagnostiqueurs, l'association de consommateurs dévoilait des résultats « effarants » et un manque flagrant d'homogénéité entre les différentes prestations. Au terme de l'étude, l'UFC-Que Choisir constatait ainsi que « sur 4 maisons visitées [...] deux maisons ont été classées dans pas moins de 3 classes énergétiques différentes, une a été classée dans 2 étiquettes différentes ».

(Pour en savoir plus, lire notre article sur le sujet)

Devant la mauvaise image du DPE que donne l'enquête, le gouvernement ne pouvait faire autrement que de défendre un dispositif sur lequel il entend s'appuyer de plus en plus (rappelons que le DPE s'inscrit désormais sur les annonces immobilières et occupe une place importante au sein du nouveau prêt à taux zéro Plus). Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu se sont donc empressés de répondre par voie de communiqué à l'UFC-Que Choisir. La ministre de l'Ecologie et le secrétaire d'Etat au Logement ont ainsi tenu à rappeler « qu'un vaste plan d'actions a été engagé dès octobre dernier pour rendre plus fiable le diagnostic de performance énergétique », précisant également que « des réunions de consultations avec les fédérations de diagnostiqueurs et l'ensemble des acteurs concernés auront lieu tout au long du mois de mars ».

Si les réflexions engagées autour du DPE feront l'objet d'un premier bilan dès le mois d'avril 2011, on connait d'ores et déjà les pistes qu'entend explorer le gouvernement. Le 27 octobre 2010, Benoist Apparu évoquait en effet pas moins de 7 axes de travail autour desquels devait s'articuler la refonte du DPE. Parmi ceux-ci, le secrétaire d'Etat au Logement mentionnait notamment « l'amélioration des méthodes de calcul pour la réalisation des diagnostics, le perfectionnement du contrôle des diagnostics effectués, ou encore la mise en place d'un suivi amélioré des réclamations ».

Nathalie Kosciusko-Morizet et Benoist Apparu estiment qu' « il est indispensable de prendre des mesures concrètes afin d'améliorer cet outil ». Dans cette optique, u ne attention toute particulière devrait également être portée sur l'encadrement de la formation des professionnels en charge du diagnostic de performance énergétique.

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Le gouvernement vole au secours du DPE

Noter cet article :

3 12

Par vivieres -

Que dire des DPE réalisés, sans déplacement sur le site, à partir des plans (DCE)

Lire la suite

Par pelayo -

Tant que les diagnostiqueurs ne seront pas responsables des résultats annoncés, rien ne changera.
Comment se fier à ces soit disant professionnels, quand le même "professionnel" vous fait en une seule visite tous les diagnostiques obligatoires.C'est de la foutaise, ni plus ni moins.
J'en ai fait l'expérience à plusieurs reprises. Et je ne parle pas des certificats de complaisance !.Je vous mets ce qui vous arrange le mieux, puisque de toute façon on ne peut pas se retourner contre moi.

Lire la suite

Par tom -

L'objetif premier de tous ces diagnostics est LA CREATION D'EMPLOI !!!! aux frais (important) du vendeur. Pourquoi imaginez vous que l'on ait multiplié le nombre de disagnostics à l'infini ces dernières années ? (surfaces (attention la surface vente et la surface location n'est pas la même!!...) gaz, électricité, énergétique, termites, environnement industriel, amiante, plomb, rique sévéso et j'en oublie

Toujours plus d'administratif afin de rassurer le gouvrnement

Au passsage, avec ces diags,un acte de vente fait à peu près 100 à 150 pages et on parle d'écologie !

Lire la suite

Par UFFA92 -

Il ne faut pas remettre en cause le DPE qui est une garantie pour l'acheteur compte tenu des prix actuels de l'immobilier.Par contre, il faut effectivement que ce DPE soit fiable pour lui rendre son intérêt.

Lire la suite

Par archimede -

Faites l'analyse du document rédigé par le diagnostiqueur , document officiel ! Seule la consommation de gaz, de fioul ou d'électricité est prise en compte !!!! Et si par hazard, vous assurez un bon complément énergétique avec un bon poêle à bois .... vous pourrez toujours dire que vous ne vous en servez pratiquement pas, il sera difficile de prouver le contraire.....et les poêles à bois actuels fournissent bon nombre de KWh Bilan énergétique: Bâtiment basse consommation !!!!!

Lire la suite

Par aouta -

Bonjour,
J'ai été obligé de me battre pour avoir au bout de la quatrième fois un rapport

reflétant l'état de ma maison. Le descriptif était ridiculement surprenant...Je me

retrouvais avec du placoplâtre, des faux plafonds et d'autres fantaisies alors qu'il n'y en

a pas chez moi...M'y connaissant heureusement un peu je me suis heurté à un mur qui se

croyait intouchable, mais j'ai réussi. J'ai même demande conseil (sans donner le nom du

technicien) a l'organisme qui la breveté et prétends les contrôler, en leur envoyant la

phocopie d'une feuille ou j'avais entouré les hérésies en rouge. Il m'a été répondu 1 mois

et demi après une lettre insipide ou il était dit enregistrer la plainte (?????) et demandé

le nom...
Je suis très certainement mal tombé, mais avoir affaire a de tels incompétents

(technicien et organisme de formation et contrôle) en si peu de temps et dans le même

milieux c'est incompréhensible, mais réel... Le filon est trouvé puisque l'obligation de

faire ces diagnostics payants laisse la place à des gens douteux qui font feu de tout bois

et discréditent ceux qui sont sérieux car on m'en a indiqué mais c'est trop tard.
Un conseil: lisez tout, ne lachez rien, posez des questions (ils ont le devoir de

vous informer...quand ils savent!) et bon courage!

Lire la suite

Par azerty -

une fois de plus, on a mis la charrue avant les boeufs. Les diagnostiqueurs, ni formés, ni sérieux, sont légion et ne font pas correctement leur travail. Donc mesure nuisant à tous, aussi bien vendeurs qu'acheteurs, car résultats dénués de fiabilité.

Lire la suite

Par OLIVE -

Je suis moi même diagnostiqueur et je suis prêts à montrer à qui veux sur n'importe immeuble que l'on peut mettre n'importe classement en 30secondes. Maintenant si notre gouvernement est meilleur que nous Pourquoi pas?

Lire la suite

Par Olivier -

Le DPE restera empirique s'il ne fait pas appel à un ou des appareils de mesure comme la caméra thermique à infra rouge.
Je vois à terme la fusion du DPE et Diagnostic Thermique, qui se prête à confusion, surtout pour le public non averti.
Le DPE devrait prendre exemple sur le diagnostic plomb.

Lire la suite

Par Honneris -

Bonjour
Tant que les propriétaires se font endormir par les agences immobilières et leur soit disants geste commerciale en offrant les diagnostics et que ces mêmes propriétaires lorsqu'ils paient veulent le moins cher et bien on en a pour son prix
Il y la cote de boeuf et la cote de porc et la cote du Rhône
Et pour compliquer il y en a de plusieurs qualités
Et cela comme les propriétaires

Lire la suite

Par ade -

Je confirme : les dpe ne sont pas fiables. Il faudrait les confronter aux consommations réelles, ce que j'ai fait comme exercice sur plus de 3000 logements : les écarts sont énormes dans certains cas. Or, toute la politique de réhabilitation est fondée sur ces diagnostics. On va dépenser des milliards dans des rénovations pour des étiquettes qui ne sont pas fiables !

Lire la suite

Par didier -

quelle critères de construction me permettrait d'obtenir un A de performance.je vais bientôt construire une maison mais pour qu'elle soit reconnue BBC existe il des références matériel.Pour bénéficier du PTZ pour maison BBC alors qu'elle est en construction et donc aucun diagnostique effectué.Merci pour les réponses

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Le gouvernement vole au secours du DPE

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page