Agence France locale : une nouvelle banque voit le jour

23/10/2013 à 11:07 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Agence France locale : une nouvelle banque voit le jour
Agence France locale : une nouvelle banque voit le jour

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

On n'est jamais mieux servi que par soit même, voilà ce qu'ont sans doute dû se dire onze collectivités territoriales. Illustrant le vieil adage, ces dernières viennent en effet d'annoncer la création officielle d'une toute nouvelle banque destinée notamment à financer investissements et projets locaux : l'Agence France locale (ou AFL).

Ce ne sont pas moins de 52 milliards d'euros que les collectivités territoriales (régions, départements, communes, etc.) dépensent chaque année. Une somme plutôt rondelette dont une bonne partie (16 milliards) émane d'emprunts divers (crédits immobiliers ou autres) contractés auprès de la Caisse des Dépôts, des Caisses d'Epargne ou encore de la Banque Postale. D'ici peu, un nouveau venu devrait se mêler à ces acteurs du financement public : l'Agence France locale.

Créée sous l'impulsion de onze collectivités territoriale, l'AFL a officiellement été présentée à la presse ce mardi 22 octobre. S'il faut en croire le discours servi pour l'occasion, l'institution pourrait, dès le mois de septembre 2014, être en mesure d'accorder des prêts afin d'assurer le financement des collectivités à hauteur de 4 milliards d'euros (soit 25% de leurs besoins).

Respectant comme n'importe quel établissement prêteur « toutes les règles issues de Bâle III », l'Agence France locale présentera une structure calquée sur le principe des banques mutualistes et approvisionnera auprès des marchés financiers les crédits qu'elle octroiera aux collectivités.

Fruit d'un travail de longue haleine, la création de cette nouvelle banque tient principalement aux efforts conjugués de la Région Pays de la Loire, des départements de l'Aisne, de l'Essonne et de la Savoie, des agglomérations de Lille, Lyon, Valenciennes et de la Vallée de la Marne), mais également de villes telles que Bordeaux, Grenoble ou Lons-le-Saunier.

A noter que pour être pleinement opérationnelle, l'AFL devra préalablement obtenir l'aval de l'autorité prudentielle. Chose qui devrait être faite d'ici le mois de septembre prochain.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page