L'assurance crédit plébiscitée par les emprunteurs, pas par les banquiers

04/10/2010 à 09:11 - Assurance de crédit immobilier - Par - Réagir

Assurance crédit, un premier bilan sur la loi Lagarde
L'assurance crédit plébiscitée par les emprunteurs, pas par les banquiers

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le 1er septembre 2010 entrait en vigueur la loi Lagarde visant à réformer l'assurance prêt immobilier. Un mois après, si ne grande majorité d'emprunteurs saluent sa mise en application il en va tout autrement des banquiers qui ne cachent pas leur défiance à son égard.

A l'initiative d'Assurland, ce sont près de 1964 internautes, ambitionnant tous d'acquérir un bien immobilier, qui se sont prêtés au jeu des questions réponses au sujet de la réforme de l'assurance de crédit immobilier. Publié la semaine dernière, le sondage entend bien dresser un premier bilan sur cette loi Lagarde dont bon nombre de particuliers semblaient attendre beaucoup.

Au regard des premières constatations, l'entrée en vigueur de la réforme n'a semble-t-il pas entamé les espérances des ménages. Près de 82% des personnes interrogées déclarent ainsi souhaiter bénéficier des avantages procurés par la loi Lagarde. Un tiers du panel représentatif (33%) voit dans la souscription d'une assurance emprunteur individuelle une réelle opportunité d'économie. Selon ceux-ci, contracter une assurance de prêt immobilier en dehors de leur établissement prêteur pourrait même réduire le coût de leur assurance de 50%.

Les taux de crédit immobilier s'échelonnent aujourd'hui entre 3,35 et 4% selon la durée d'emprunt choisie. Pour Assurland, la dépense associée à l'assurance correspond en moyenne à 0,5% de ces taux, soit près de 15% du coût global du prêt immobilier. En conséquence, si la réforme imposée par la loi Lagarde permet de générer une diminution du coût de l'assurance, l'économie ainsi réalisée pourrait bien se révéler d'importance pour le budget des emprunteurs.

Pour Stanislas di Vittorio, « ce sondage révèle que si les consommateurs accueillent la nouvelle loi avec enthousiasme et que les économies potentielles sont bien au rendez-vous ». Le fondateur du comparateur d'assurance estime en revanche que « les banquiers font preuve de bien peu d'enthousiasme pour appliquer la loi à un produit qui est pour eux une véritable manne ». A en croire l'étude, si les banques ont l'obligation, depuis l'été 2009, de fournir à leurs futurs clients une notice d'information concernant la délégation d'assurance (le fait de prendre une assurance de crédit auprès d'un autre professionnel), elles ne seraient que 2% à réellement la proposer.

Vos réactions

Assurance de crédit immobilier - L'assurance crédit plébiscitée par les emprunteurs, pas par les banquiers

Noter cet article :

2 3

Par GOSSART -

Le 1er septembre 2010 entrait en vigueur la loi Lagarde visant à réformer l'assurance prêt immobilier.
Question : Une banque peut-elle continuer à facturer des frais de délégation ( à hauteur de 150,00 € ) aux assurés ayant le fait le choix de souscrire librement une assurance emprunteur en dehors de leur établissement ?
Bien Cordialement

Lire la suite

Par anabelle -

la loi Lagarde se présente comme bouclier de sécurité pour les emprunteurs face aux abus bancaires...et je reconnais que la protection et l'information des consommateurs de crédit est essentielle, cependant, la véritable dérive de ces mesures protectionnistes est la course folle au moins cher! qu'en est il de la qualité des garanties proposées par l'assureur? les emprunteurs s'interrogent ils vraiment sur ce qui est adaptés pour eux ?-indépendamment du prix? )
Il faut également se mettre du coté des établissements préteurs: les assurances proposées garantissent également la bonne fin de remboursement de leurs crédits, en cas d'accidents de vie de ces mêmes emprunteurs.
l'acquisition d'un logement est un projet important dans la vie d'un emprunteur, voire souvent le plus gros projet, et pour une question de cout, certains sont prêts à assurer au tiers une berline de luxe dont ils sont prêts à faire l'acquisition...

Lire la suite

Par carambarauc -

Je me posais la même question que GOSSART. Pour ceux qui sont dans le même cas, voici la réponse que j'ai trouvé :

En résumé, oui, ils peuvent facturer des frais de délégation. La loi lagarde stipule clairement qu'ils n'ont pas le droit d'augmenter le taux du prêt après coût quand on délègue l'assurance mais elle ne dit rien sur des frais supplémentaires, donc ils sont autorisés...

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Assurance de crédit immobilier - L'assurance crédit plébiscitée par les emprunteurs, pas par les banquiers

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page