Moyenne des prévisions de baisse des prix immobilier en 2009

18/02/2009 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Baisse des prix immobilier en 2009
Moyenne des prévisions de baisse des prix immobilier en 2009

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le site infosimmo.com vient de publier son tableau des prévisions de baisse des prix de l'immobilier en 2009. Nous constatons une énorme disparité de prévisions entre les banques. Natexis, la plus pessimiste d'entre elles, va jusqu'à annoncer 37 % de baisse possible des prix de l'immobilier dans l'Hexagone. Le courtier en ligne en crédits immobiliers Empruntis ose avancer le chiffre de 14 %, fort de son précédent succès dans la prévision de la baisse des prix de l'immobilier pour 2008. Les banques prennent en moyenne plus de risque dans les prévisions tandis que les professionnels de l'immobilier sont tous d'accord de dire que les prix de l'immobilier vont baisser de 10 %.

Tandis que la Fnaim annonce que les prix immobiliers de janvier 2009 sont stabilisés par rapport à 2008, toutes les prévisions semblent trembler dans leurs modèles. Des explications s'échafaudent timidement, mais rapidement, la situation de l'immobilier revêtant deux aspects : l'un structurel et l'autre conjoncturel. L'effet de correction logique du marché de l'immobilier est amplifié par la crise financière : résultat, le logement souffre. Actuellement, le marché semble être dans l'oeil du cyclone, où les vendeurs refusent que les prix baissent, les acheteurs attendent que les prix baissent plus, d'où le ralentissement observé. Du côté structurel, les analystes s'entendent sur l'idée que la demande reste très forte, et bon nombre d'entre eux annoncent le chiffre de 800 000 logements nécessaires pour absorber la démographie. Cette démographie qui pousse aussi sur le parc locatif. Par ailleurs, des mesures comme l'amortissement Scellier (une mesure fiscale moins compliquée à mettre en oeuvre que les précédents dispositifs d'investissement locatif défiscalisé Robien ou Borloo) viennent avec bonheur soutenir l'immobilier neuf.

Reste le facteur du financement :les taux de prêt immobilier ont considérablement baissé depuis octobre 2008, de 0,6 à 0,8 point sur toutes les durées de prêt rendant solvables à nouveau les ménages exclus en 2008. Comme la Banque centrale européenne n'exclut pas une nouvelle baisse de son principal taux directeur, les taux de crédit immobilier n'ont pas fini de baisser puisqu'ils dépendent directement du loyer de l'argent mis en place par la Banque Centrale européenne. Tous acquéreurs et professionnels de l'immobilier attendent un taux moyen sur 15 ans de 4,50 % (hors assurance) pour le printemps. Patience, ce n'est peut-être plus très loin.

Vos réactions

Immobilier - Moyenne des prévisions de baisse des prix immobilier en 2009

Noter cet article :

Par snipmann -

A mon avis toutes baisses ajoutées 2008+2009 on devrait atteindre 35% au moins.Grosso modo 1 bien proposé fin 2007 a 200.000se vendra 130.000.Dû au cumul de la crise financiere et au krash immobilier(Bulle).Voir 40% si la crise ne se résorbe pas avant fin 2010.Là on stabilise
car il y a le cout de la pierre.Le reste de la marge était plus de la spéculation immo.(Le secteur promoteur,agent,Btp etc..en ont bien profité).Voir aussi Espagne,Angletrre,Allemagne et retenir qu'un pénoméne quasi-identique s'est déjà produit au Japon il ya plus de 20 ans.C'est mon avis,je ne suis pas professionnel et souhaite rester anonyme.Merci.

Lire la suite

Par snipmann -

Merci de m'avoir édité.Je voudrais préciser à ceux qui ont acheté cher,( 2007,2008 et plus
qu'il n'y a pas de problème si ce n'était pas pour spéculer.A surveiller,les taux d'emprunts et le syndic de copro.A part cela ils sont tout de même gagnant,dans la mesure ou un crédit fait 25 ans.La courbe remontera très lentement,bon investissement à long terme.Et en plus ils ne paient pas à fonds perdus;Merci.

Lire la suite

Par dédé73 -

La demande de logement est forte; oui mais quelle solvabilité ? le marché avait été alimenté par la hausse des prix qui permettait aux acheteurs-emprunteurs de diminuer l'importance relative de leur dette et d'obtenir un effet de levier pour l'achat d'un bien plus important. Lorsque la hausse de prix s'essouffle, cet effet de levier disparaît et la corrélation entre les revenus (essentiellement salariaux) et le prix des biens se rétablit. Donc depuis 2000, la hausse nominale des salaires est d'environ 20 %. Le prix des biens devrait revenir vers le niveau atteint en 2000 + environ 30% (en tenant compte de la baisse des taux d'emprunt immobilier). L'exemple donné par Spidermann me semble donc assez réaliste.
Conseil aux acheteurs : Wait and see jusqu'à ce que les derniers prêts relais à 80% de la valeur du bien arrivent à leur terme (soit à l'automne 2009). Les vendeurs qui croient encore aux fables des agences immobilières seront confrontés à une réalité qu'il n'ont pas voulu admettre (tout en payant des intérêts jusque là pour le prèt relais.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Moyenne des prévisions de baisse des prix immobilier en 2009

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page