F. Hollande confirme la taxe sur les résidences secondaires

07/11/2014 à 14:18 - Immobilier - Par - Réagir

F. Hollande confirme la taxe sur les résidences secondaires
F. Hollande confirme la taxe sur les résidences secondaires

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce jeudi soir, à l'occasion de son intervention sur TF1, François Hollande a annoncé qu'il n'y aurait plus d'impôts supplémentaires à compter de l'année 2015. Une promesse que propriétaires et professionnels de l'immobilier doivent aujourd'hui trouver particulièrement puisque, dans le même temps, le Chef de l'Etat a confirmé l'entrée en vigueur d'une surtaxe sur les résidences secondaires.

Plus de hausses d'impôt dès 2015

Ce devait être une opération reconquête. Hier soir, lors de son intervention télévisée, François Hollande s'est donc non seulement attaché à défendre sa politique mais également à redorer une image personnelle passablement écornée. Les français pour leur part n'auront sans doute retenu qu'une seule chose : la promesse du Président de la République qu' « à partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit ». Si les uns pourront se réjouir d'une telle déclaration, les autres pourraient bien s'en irriter, se souvenant notamment de la « pause fiscale » déjà promise il y a un peu plus d'un an et d'une annonce similaire faite en mars 2013 (« pour 2014, il n'y aura aucune augmentation d'impôt »).

Les résidences secondaires seront bien taxées

Parmi ces derniers, les professionnels de l'immobilier et les propriétaires pourront légitimement afficher leur déception au lendemain de l'intervention du Président. Si François a annoncé que les hausses d'impôts seront absentes de la seconde moitié de son quinquennat, il a également déclaré qu'« il n'y aura rien au-delà de ce qui a été annoncé ». Comprenez que toutes les hausses décidées avant l'échéance 2015 seront bel et bien appliquées et notamment la surtaxe des résidences secondaires situées en zone tendue.

Espoir déçu pour les professionnels de l'immobilier

Alors que trois organisations de professionnels de l'immobilier demandaient cette semaine le retrait pur et simple de cette mesure, François Hollande a donc confirmé l'entrée en vigueur de cette nouvelle taxe (sauf modification du projet de loi de Finances 2015 dont l'examen parlementaire se poursuit actuellement). Concrètement, dès le 1er janvier 2015, les propriétaires de résidences secondaires localisées dans des secteurs où la demande de logement dépasse l'offre auront donc bien à s'acquitter d'une taxe d'habitation majorée de 20%. Les quelques 1151 communes concernées (réparties dans 28 agglomérations) resteront toutefois libre d'appliquer ou non ce que le gouvernement qualifie de « mesure de déblocage du logement ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page