Crédit immobilier : la BCE baisse ses taux, info ou intox ?

11/05/2009 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Faut-il attendre une baisse des taux de crédit ?
Crédit immobilier : la BCE baisse ses taux, info ou intox ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Jeudi 7 avril, la Banque centrale européenne (BCE) a donc franchi un nouveau cap en abaissant son principal taux directeur de 0,25%. Taux auquel les banques se refinancent (généralement en se prêtant de l'argent entre elles afin de palier l'octroi d'un crédit immobilier par exemple), le « refi » s'établit aujourd'hui à 1%, son plus bas niveau historique. L'évolution de ce taux directeur entrainant traditionnellement dans son sillage les taux d'emprunts immobiliers pratiqués par les banques, faut-il pour autant couvrir ce geste d'applaudissements ? Pas nécessairement puisqu'une certaine retenue semble de mise quand on est un particulier souhaitant investir dans la pierre au travers d'un prêt immobilier.

En effet, les économistes s'accordent à penser qu'une éventuelle baisse d'importance des taux du crédit immobilier ne devrait pas s'observer à court terme. « l'OAT 10 ans a déjà trop fortement chuté depuis l'été 2008 pour qu'on puisse anticiper de nouvelles baisses dans les prochains mois », estime ainsi Frédéric Senan. Le directeur général délégué du comparateur de crédit en ligne meilleur taux est rejoint sur ce point par Cyril Blesson, directeur économique chez Seed Finance : « le potentiel de baisse est limité par la résistance des taux longs et le maintien des marges bancaires élevées comparées à la période du crédit facile ».

Pas de recul notable des taux en perspective donc pour le prêt immobilier à taux fixe. Reste le prêt à taux variable qui lui peut se réjouir de l'action entreprise par la BCE. Soumis par définition à la moindre fluctuation des marchés financiers (essentiellement l'Euribor), le crédit immobilier à taux variable devrait donc réserver d'agréables surprises aux emprunteurs ayant opté pour cette solution, comme le souligne Frédéric Senan : « nous nous attendons à une baisse encore plus prononcée des taux variables déjà très attractifs. Avec un très bon dossier, un emprunteur peut obtenir un crédit sur 15 ans à 3,60% à taux variable contre 4,15% à taux fixe ». S'ils ne constituent qu'une très faible part des financements immobiliers, l'économiste prévoit pour ces prêts à taux variable un probable recul les entrainant en deçà des 3%.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : la BCE baisse ses taux, info ou intox ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : la BCE baisse ses taux, info ou intox ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page