Fnaim : un plan d'urgence pour l'immobilier locatif

26/11/2014 à 12:38 - Immobilier - Par - Réagir

Fnaim : un plan d'urgence pour l'immobilier locatif
Fnaim : un plan d'urgence pour l'immobilier locatif

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Mobiliser parc immobilier privé et social, voilà ce que propose la Fnaim pour endiguer l'affaiblissement du nombre de logements locatifs disponibles. Par voie de communiqué, la fédération nationale de l'immobilier livre son « plan d'urgence locative » et propose pour l'occasion de mettre ses compétences au service des communes volontaires.

Donner un nouvel élan au parc immobilier locatif

« La Fédération Nationale de l'Immobilier veut apporter des solutions aux villes et agglomérations qui font face à une raréfaction de logements locatifs », voilà comment débute le communiqué diffusé ce mardi 25 novembre 2014 par la Fnaim. Une publication à travers laquelle elle expose de nouvelles pistes de travail qui permettraient aux ménages modestes d'accéder plus facilement, non pas à la propriété, mais à une location. Alors que les mesures de relance annoncées par le gouvernement se font encore attendre, la Fnaim aurait-elle décidé de prendre une part active afin de redresser un secteur du logement toujours à la peine ?

Si taux de crédit attractifs et baisse des prix de l'immobilier ont permis de resolvabiliser certains candidats à l'achat, les ménages ne disposant pas des ressources suffisantes pour prétendre à la propriété n'ont d'autres choix que de se tourner vers la location. Or, si l'on en croit Jean-François Buet, le président de la Fnaim, « le cadre législatif, qui a durci et déséquilibré les rapports propriétaires-bailleurs/locataires, fait que l'offre s'est raréfiée ». Devant une telle situation, la Fnaim tend donc la main aux communes volontaires en leur proposant d'adopter son plan « Urgence logement locatif ».

Un dispositif qui cible enfin la classe moyenne

Concrètement, l'action qu'entend mettre en place la Fnaim, vise à aider une frange de la population bien trop souvent absente des diverses politiques du logement : ces ménages dont les revenus ne leur permettent ni de louer dans le parc privé ni de prétendre à un logement social. Pour Jean-François Buet, l'objectif est donc « d'amener des propriétaires à louer à des loyers intermédiaires équivalents ou proches de ceux du parc public ». Si l'on ne connaît pas en détails les modalités d'un tel dispositif, la Fnaim souligne toutefois que « les collectivités devront être le moteur de ce dispositif avec une adaptation de la fiscalité et de la taxation locale pour que le propriétaire qui joue le jeu, s'y retrouve financièrement ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page