Immobilier : baisse généralisée des prix parisiens

18/11/2015 à 14:49 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : baisse généralisée des prix parisiens
Immobilier : baisse généralisée des prix parisiens

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Bonne nouvelle pour les acheteurs parisiens, selon le dernier baromètre LPI-Seloger, les prix immobiliers de la capitale se seraient une nouvelle fois orientés à la baisse au cours des derniers mois.

L'immobilier parisien poursuit sa correction

Avec un prix moyen au mètre carré de 8363 euros (dans l'ancien), l'immobilier parisien continue de s'afficher comme une exception, bien au-dessus des 3230 euros/m² constatés en moyenne sur le reste du territoire. Si la capitale continue donc d'affoler les compteurs, elle semble toutefois elle aussi devoir faire les frais d'un mouvement baissier quasi généralisé. A l'occasion de son baromètre publié cette semaine, le site d'annonces fait ainsi état de prix cédant 0,7% au cours du dernier trimestre. Une baisse certes relativement légère mais qui permet au marché immobilier d'enregistrer une correction de -1,5% sur l'année.

Prix de l'immobilier : un recul variable mais quasi généralisé

Les candidats à l'achat ont donc de quoi se réjouir, d'autant plus que le repli observé aujourd'hui semble devoir affecter une très grande partie de la capitale. En effet, seuls trois arrondissements parisiens y échappent encore (+0,8% dans le XXème, +1,5% dans le XVIIIème et +5,6% dans le XIème). A l'inverse, des baisses de prix on ne peut plus significatives ont pu être enregistré dans le 1er arrondissement (-13,1%), dans le 3ème (-7,4%), dans le 4ème (-7,0%) ou encore dans le 16ème arrondissement (-4,6%).

La baisse des prix gagne les grandes villes

Paris n'est d'ailleurs pas la seule à voir ses logements anciens céder du terrain. Economiste en charge du baromètre, Michel Mouillart souligne ainsi que « les prix signés marquent le pas ou reculent dans la plupart des villes de plus de 150 000 habitants ». Concernant la capitale, une question reste toutefois en suspens : les attentats perpétrés en fin de semaine dernière auront-ils un quelconque impact sur les velléités d'achat des ménages et, par voie de conséquence, sur les prix eux-mêmes ?

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page