Immobilier : Nexity, Kaufman, des promoteurs dans la tourmente

09/10/2008 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : des promoteurs dans la tourmente
Premières victime de la crise de l'immobilier, les promoteurs sont de plus en plus nombreux à chanceler au bord du gouffre.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Premiers professionnels du secteur touchés par la crise de l'immobilier en enregistrant, dès le premier semestre 2008, une très nette baisse des ventes de logements neufs (-30%), les promoteurs immobiliers s'enfoncent jour après jour un peu plus dans une crise dépendant en grande partie des difficultés d'obtenir un crédit immobilier.

Le gouvernement a pourtant bien annoncé la semaine dernière une série de mesures destinée à soulager la profession, mais dans l'attente d'effets bénéfiques éventuels, les défaillances d'entreprises se succèdent. Quatre groupes d'importance font désormais état d'une fragilité préoccupante aux yeux des observateurs, comme le précise Nicolas de Buttet, responsable BTP chez Euler Hermes : « C'est un secteur qui nous inquiète. L'adaptation à la crise peut être très difficile et le potentiel de faillites est beaucoup plus élevé qu'il ne l'était auparavant. Tout dépendra de la capacité des entreprises à réduire la voilure ».

  • Au grand dam de ses clients, le promoteur alsacien Brun Habitat, placé en liquidation judiciaire, s'est retrouvé dans l'obligation de stopper un grand nombre de ses chantiers en cours.
  • L'ayant annoncé depuis plusieurs jours déjà, Kaufman and Broad se réorganise en supprimant 166 de ses 811 employés et en prévoyant de se séparer d'ici 2010 de 2 de ses 14 agences (à Lille et Strasbourg). Après avoir affiché un bénéfice net en repli de 71,3%, Guy Nafilyan, son PDG, précise que « devant la situation du secteur, Kaufman and Broad a été obligé de procéder à un certain nombre de mesures [...] Depuis le début de l'année nous avons renégocié les prix du foncier déjà acquis, revu nos coûts de construction et nos frais fixes avant de décider que sur les 155 opérations que nous avions prévu de lancer en 2008, nous n'en réaliserons que la moitié ».
  • Le promoteur immobilier breton Celeos a récemment déposé le bilan. Disposant de 6 mois pour redresser la barre il devrait aujourd'hui évoquer la suppression de la moitié de ses effectifs (245 licenciements sur 500).
  • Enfin, et non des moindres, le leader français de la construction, Nexity présente un nombre de réservations en recul de près de 28% depuis début 2008. Face à ce recul d'activité, le promoteur envisage « une réduction de 40% des lancements d'opérations » (110 programmes et 204 réservations annulées avant la fin de l'année) ainsi que la suppression de 500 emplois.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : Nexity, Kaufman, des promoteurs dans la tourmente

Noter cet article :

3 2

Par Floyddd -

Après des années de vaches grasses, bon retour sur terre messieurs les promoteurs.

Lire la suite

Par Didou -

Que le promoteur Nexity voit son nombre de réservation en recul est une trés bonne chose pour les clients. A grenoble Nexity Alpes se montre incapable de livrer ses clients. Ses programmes atteignent des retards jamais vu.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : Nexity, Kaufman, des promoteurs dans la tourmente

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page