Immobilier : il n'y a plus de hausse des loyers

16/10/2015 à 17:04 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : il n'y a plus de hausse des loyers
Immobilier : il n'y a plus de hausse des loyers

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En matière d'immobilier, les prix occupent indéniablement le devant de la scène. Et pourtant, si l'on en croit l'Insee, les loyers affichent eux-aussi une évolution nettement favorable aux particuliers.

S'en est fini de la hausse des loyers

Si une étude du courtier MeilleursAgents affirmait début septembre qu'il est bien plus rentable de rester locataire que de rembourser un crédit immobilier pour devenir propriétaire, ce n'est certainement pas la dernière publication de l'Insee qui viendra lui donner tort. En dévoilant hier son indice de référence des loyers (IRL) pour ce troisième trimestre 2015, l'institut constate en effet que celui-ci n'a quasiment pas évolué par rapport à celui du 3ème trimestre 2014 (+0,02% sur un an pour s'établir à 125,26 points). Concrètement, cela signifie que les locataires dont le loyer sera prochainement révisé ne verront pas bouger le montant dont ils s'acquittent chaque mois.

Une stabilisation qui se précise un peu plus chaque trimestre

Les valeurs locatives confirment donc ici un processus de stabilisation entamé en 2012. Si à cette époque, l'IRL progressait de 2,20% sur un an, sa marche en avant n'a depuis cessé de se ralentir (+2,15% d'évolution annuelle au 3ème trimestre 2012, +0,90% au 3ème trimestre 2013, +0,47% au 3ème trimestre 2014 et jusqu'à +0,02% aujourd'hui).

Si l'IRL affiche malgré tout une courbe encore positive sur le papier, l'Observatoire Clameur n'a pour sa part pas hésité à faire état d'un recul des loyers. Evoquant des replis de l'ordre de -1,5% en mai ou encore -1,4% en août (-1,4% en moyenne depuis le début de l'année), l'observatoire livrait en septembre dernier un constat sans appel : « jamais depuis 1998 une telle situation n'avait été observée. Le printemps puis les mois d'été sont normalement ceux de la remontée des valeurs locatives, après des mois d'hiver qui enregistrent une relative stabilité des loyers, voire une baisse, depuis 2011 ».

Au regard de toutes ses publications, l'horizon se présente donc on ne peut plus dégagé pour les locataires, tout au moins à court terme.

  • Guide de l'acheteur - Tout ce qu'il faut savoir pour bien louer son logement
  • Vos réactions

    commentaire(s)

    Consulter toutes les actualités

    Partagez
    cette
    page