Immobilier : la baisse des prix marque une pause

27/05/2014 à 10:59 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la baisse des prix marque une pause
Immobilier : la baisse des prix marque une pause

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Bien qu'ils continuent de profiter de conditions d'emprunt tout à fait exceptionnelles, bon nombre de candidats à l'achat immobilier attendent encore une baisse plus prononcée des prix pour enfin passer à l'acte. Or, si l'on en croit le dernier indice publié ce mardi par les notaires, le mouvement de repli progressif qui affectait jusque là les prix de l'immobilier ancien semble s'être octroyé une légère pause.

Immobilier ancien : légère stabilisation des prix

S'il ne s'agit pour l'heure que de données provisoires, l'indice Notaire-Insee dévoilé ce mardi 27 mai vient toutefois témoigner de l'extrême fragilité de l'orientation baissière adoptée par les prix de l'immobilier. En effet, entre le dernier trimestre 2013 et le premier trimestre 2014, les prix des logements anciens n'ont quasiment pas évolué (+0,1%). Si cette stabilisation cache de légères disparités selon la nature des biens concernés, elle ne remet toutefois pas en cause la tendance de fond affichée jusqu'à présent par le marché. A l'échelle nationale, la correction des prix continue ainsi de d'observer sur an (-1,4% tous logements confondus) en s'établissant à respectivement -1% pour les appartements et à -1,7% pour les maisons.

Appartements, maisons : les destins divergent

Alors que le prix des appartements navigue dans le sillage de la tendance nationale en progressant sensiblement (+0,7% en Ile-de-France et +0,1% en province), celui des maisons présente pour sa part une évolution plus contrastée en se maintenant en province (+0,1%) mais en cédant du terrain en Ile-de-France (-0,9%). Néanmoins, le mouvement de repli prédomine là encore en variation annuelle, tant en région francilienne (-1,6% tous logements confondus) qu'en province (-1,3%).

Le marché se porte bien

Sur le front des transactions, l'immobilier ancien poursuit sa marche en avant (contrairement au marché du neuf) en enregistrant au cours des trois premiers mois de l'année une hausse honorable de ses ventes (+2,9% par rapport au 4ème trimestre 2013). Avec près de 740.000 logements vendus depuis le mois de mars 2013, ce marché affiche ainsi une belle progression annuelle de +12,5% (par rapport à la même période un an auparavant).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page