Immobilier : nette dégradation des chiffres de la construction

25/04/2012 à 10:30 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : la construction se fissure
Immobilier : nette dégradation des chiffres de la construction

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La crise semble belle et bien installée en ce qui concerne l'immobilier. Une crise que bon nombre d'observateurs n'hésitent désormais plus à comparer à celle qui a affecté ce secteur d'activité dans le début des années 90. Témoin privilégié de l'état de santé de l'immobilier, les chiffres de la construction communiqués ce mardi 24 avril par le ministère de l'Ecologie mettent en lumière une très nette dégradation pour ce premier trimestre 2012.

Si besoin était, les derniers chiffres transmis hier par le ministère de l'Ecologie en matière de logements neufs viennent attester des troubles qui perturbent actuellement le petit monde de l'immobilier. De l'avis de l'économiste Michel Mouillart, ces derniers apparaissent comme « le reflet d'une crise plus profonde, avec la dette, un soutien public défaillant et un marché du crédit à la peine ».

Au 1er trimestre 2012, le volume de mises en chantier affiche ainsi un net recul par rapport à la même période un an plus tôt (-12,9%). La variation sur les 12 derniers mois reste certes encore positive (+9,4%) mais les chiffres dévoilés ici relèvent une dégradation conséquente lorsqu'on les compare aux évolutions sur trois mois recensées en décembre 2011 (+26,6%) et janvier 2012 (+26,7%). Quant aux permis de construire, après les résultats satisfaisants observés entre les mois de décembre et février (+8,5% par rapport à la même période un an plus tôt), leur nombre affiche pour ce premier trimestre 2012 un repli de -0,6%.

« C'est un sérieux coup d'arrêt sur la construction », souligne Michel Mouillart avant d'ajouter que « la situation est comparable à celle du début des années 1990 quand l'activité avait baissé sans perspectives de redémarrage à un horizon rapproché. Ca n'est pas conjoncturel ».

Selon l'économiste, aucune perspective de relance n'est à envisager au cours de cette année 2012, bien au contraire. Soutenu jusqu'à présent par des dispositifs tels que le Scellier et le PTZ plus, le secteur de l'immobilier neuf semble désormais grandement pâtir de l'arrêt brutal de ces perfusions fiscales. Si le rabotage et la fin programmée du dispositif de défiscalisation Scellier (passé d'une déduction d'impôt de 22% à 13%) a nettement pesé sur le nombre de programmes neufs envisagés par les promoteurs, la récente refonte du prêt immobilier à taux zéro (PTZ+) semble quant à elle avoir particulièrement impacté la construction de logements individuels (-18% sur la période janvier-mars).

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : nette dégradation des chiffres de la construction

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : nette dégradation des chiffres de la construction

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page