Immobilier : le Grenelle de l'Environnement inquiète les propriétaires

10/11/2007 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Immobilier : le Grenelle de l'Environnement inquiète les propriétaires

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le Grenelle de l'Environnement a vu émerger un bon nombre de futures mesures concernant l'immobilier destinées à promouvoir le développement durable et les économies d'énergie.

Cette volonté écologique est évidemment saine, honorable, voire indispensable mais le financement des travaux désormais rendus obligatoires devraient s'avérer élevé. C'est d'ailleurs ce qui inquiète les propriétaires car, en plus de devoir investir dans une rénovation non prévue de leur bien immobilier, ils seront soumis à un calendrier extrêmement serré.

L'UNPI (Union Nationale de la Propriété Immobilière), par l'intermédiaire de son président, Jean Perrin, s'empresse dès lors d'interpeller le gouvernement : « Beaucoup de propriétaires occupants ou bailleurs n'ont pas à ce jour la trésorerie disponible pour financer ces opérations ». Des travaux d'une telle ampleur nécessitent « des solutions novatrices et efficaces ».

Loin de n'être qu'une simple mise en garde, l'UNPI évoque déjà « la possibilité d'ouverture de crédits en compte courant avec promesse d'affectation hypothécaire ». Concrètement, ce dispositif permettrait aux particuliers de disposer d'une somme sur leur compte courant, sorte de crédit immobilier versé par leur banque et dévolu aux rénovations imposées par le Grenelle de l'environnement. D'un montant allant de 20 000 à 50 000 euros, ce prêt immobilier afficherait également des modalités de remboursement spécifiques et avantageuses : le particulier souscrivant un tel emprunt ne remboursera dans un premier temps que les intérêts de ce dernier (dont le taux devra être proche de ceux du marché, c'est-à-dire entre 4 et 5%).

Le capital emprunté n'étant remboursable qu'ultérieurement, le propriétaire pourra alors effectuer les travaux nécessaires au seul coût annuel des intérêts (intérêts qui devraient en outre être déductibles).

L'idée de cette solution de financement est alléchante mais le président de l'UNPI touche également du doigt un problème annexe susceptible de freiner la mise en place des mesures prises pour le développement durable : « les entreprises du bâtiment sont déjà saturées, comment comptent-elles faire face à cet afflux de commandes ? »

Quoiqu'il en soit, Jean Perrin rappelle au gouvernement que « les propriétaires et les copropriétaires sont des acteurs fondamentaux de l'économie d'énergie sans lesquels on ne passera pas de la phase de l'injonction à celle des résultats tangibles ».

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : le Grenelle de l'Environnement inquiète les propriétaires

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : le Grenelle de l'Environnement inquiète les propriétaires

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page