Investissement immobilier locatif : l'UFC-Que Choisir porte plainte

03/06/2009 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier locatif : plainte de l'UFC-Que Choisir
Investissement immobilier locatif : l'UFC-Que Choisir porte plainte

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après les prêts prétendument octroyés « abusivement » par le Crédit Foncier, après la réforme du crédit à la consommation jugée inachevée, l'association de consommateurs UFC-Que Choisir livre désormais bataille contre certaines pratiques commerciales en vigueur dans le secteur de l'investissement immobilier locatif : Akerys, premier promoteur immobilier assigné en justice.

Obtenir le beurre et l'argent du beurre, être propriétaire d'un logement tout en bénéficiant d'un dispositif de défiscalisation immobilière assorti d'un éventuel loyer, voilà ce qui est proposé aux particuliers souhaitant se lancer dans l'aventure de l'investissement locatif. L'UFC-Que Choisir ne dénonce pas le principe même de ces dispositifs de défiscalisation immobilière (Robien, défiscalisation Scellier, Demessine, Malraux, Ehpad, etc.) mais s'attaque bel et bien aux dérives alimentées par certains promoteurs immobiliers.

« Le système a été perverti au fur et à mesure des années par certains promoteurs qui ont construit à tort et à travers, dans des zones géographiques où les appartements ne pourraient trouver de locataires en raison d'une offre surabondante (Agen, Alès, Montauban, Tarbes) », s'insurge l'UFC-Que Choisir dans un communiqué publié ce mardi 3 juin 2009. L'association se fait donc dès à présent l'écho de nombreux particuliers dont elle a enregistré les plaintes. Des particuliers qui, après avoir investi dans un logement destiné à être placé en location, n'ont pas réussi à trouver de locataires (se retrouvant dès lors dans l'incapacité de rembourser leur éventuel prêt immobilier). Il s'agirait là, selon l'association « d'abus de la part de promoteurs lors de la commercialisation de certains programmes immobiliers relevant des dispositifs de défiscalisation Robien ou Demessine. Les témoignages recueillis montrent que l'argumentaire fourni à ses commerciaux par la société AKÉRYS (leader sur le marché), présente l'avantage fiscal comme une certitude ».

L'UFC-Que Choisir fait pour l'instant du promoteur Akérys le principal dispensateur de ces procédés abusifs auxquels elle entend bien faire mettre un terme. Dans cette optique, « l'association a décidé de déposer une plainte pour tromperie à l'encontre de la société AKÉRYS auprès du procureur de la République du Tribunal de grande Instance de Paris. »

Vos réactions

Immobilier - Investissement immobilier locatif : l'UFC-Que Choisir porte plainte

Noter cet article :

2 1

Par miou -

Bonjour,

J'ai acquis en 2005 un appartement T2Bis à Saint Gaudens par Akerys.

C'est vraiment l'arnaque.
Au début on payait 100 euros par mois et maintenant 770 euros. On est loin de l'équilibre promis par le commercial.

Après 3 locataires (400 euros à chaque nouvelle entrée), des mois sans locataire donc sans loyer (avec carence locative de 3 mois au niveau de l'assurance), maintenant ils ont baissé le loyer de 100 euros et pris une locataire au chomage qui ne paye plus forcemment !

L'appartement que nous avons acheté à 110 000 euros en 2005 ne se vendrait maximum 90 000 euros.
Et en plus on ne peux pas vendre avant 9 ans.

C'est vraiment la galère. Sans oublier les défauts de construction (fissures sur carrelage dans toute la résidence ...) et les interlocuteurs qui changent tous les ans (aucun suivi sérieux).
Les frais d'agence, d'administration sont excessifs.

Un conseil : ne pas faire de loi de robien !

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Investissement immobilier locatif : l'UFC-Que Choisir porte plainte

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page