Immobilier : mieux vaut acheter que louer

18/09/2014 à 15:11 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : mieux vaut acheter que louer
Immobilier : mieux vaut acheter que louer

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Devenir propriétaire de son logement ou rester locataire ? Si pour certains le choix apparaît des plus évident, les autres pourraient quant à eux porter une attention toute particulière à la dernière publication de Meilleurtaux. S'appuyant sur les prix immobiliers des 39 plus grandes villes françaises, les niveaux de loyer ou encore le montant de la taxe foncière, le courtier a tenté de déterminer s'il était plus rentable d'acheter ou de louer son logement.

Immobilier : acheter ou louer ?

Choisir entre location et acquisition est certes une affaire hautement subjective (certains sont ainsi des inconditionnels de la location, aimant changer de cadre de vie quand ils le souhaitent) mais répond également à des préoccupations purement matérielle. Sur ce point, le courtier constate que, d'une manière générale, plus le particulier voit grand, plus il aura intérêt à opter pour l'achat immobilier au détriment de la location. En effet, entre des prix stabilisés, voire orientés à la baisse, et des taux de crédit immobilier battant des records d'attractivité, l'acquisition d'un logement de moyenne et grande surface s'avère être l'option la plus judicieuse. « Pour des plus grandes superficies, à partir de 2 pièces, l'achat dans plusieurs villes de France s'avère largement et rapidement plus rentable que la location. Par exemple à Bordeaux l'achat d'un 30 m² n'est rentable qu'à partir de 26 ans alors qu'un 100 m² l'est au bout de 6 ans », explique ainsi Maël Bernier, la responsable communication du courtier.

Localisation, surface, de quoi dépend la rentabilité d'un achat ?

Si acheter son logement se révèle globalement plus rentable que de le louer, il s'agit toutefois là d'une généralité qui cache d'importantes disparités selon les villes concernées. A Brest, leader incontesté de ce classement il ne faudra par exemple qu'un peu plus de 9 mois au propriétaire d'un 100 m² pour rentabiliser son achat par rapport à une location (1 an pour un 70 m² et 2 ans pour un 50 m²). A l'inverse, il devra patienter 8,5 années pour rentabiliser l'acquisition d'un 100 m² à Lyon (10,5 années pour un 70 m² et 15 ans pour un 50 m²).

Le cas des petites surfaces est pour sa part plus complexe. Alors que l'achat d'un 100 m² est en moyenne rentable au bout de 4 ans (toutes villes confondues), celui d'un 30 m² ou moins n'affichera sa rentabilité face à la location qu'après 19 années de détention.

L'exception Parisienne

Concrètement, le courtier estime qu'il est préférable d'acheter que de louer. Mais si cette règle s'applique à la province, vaut-elle également pour Paris ? Si la capitale affiche certes des niveaux de loyer bien plus élevés qu'ailleurs, ses prix excessifs imposent aux propriétaires de faire preuve de patience. En effet, si 24,5 années seront nécessaires pour rentabiliser un 30 m², l'attente est également d'importance en ce qui concerne les autres surfaces (22 ans pour 50 m², 20 ans pour 70 m² et 19 ans pour 100 m²).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page