Immobilier neuf : Londres nettement plus chère que Paris

12/11/2014 à 15:27 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier neuf : Londres nettement plus chère que Paris
Immobilier neuf : Londres nettement plus chère que Paris

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Parmi les constantes immuables en matière d'immobilier, il en est deux qui ne souffre d'aucune contestation dans l'esprit des particuliers : le surcoût conséquent d'un logement neuf par rapport à de l'ancien et les prix excessivement élevés à Paris. Et pourtant, si l'on en croit une récente étude, l'immobilier neuf se révèle bien plus abordable à Paris qu'au sein de certaines autres capitales mondiales.

Immobilier neuf : 15 000 euros le mètre carré parisien

Dans les quartiers les plus prisés de la capitale française, l'acquisition d'un bien immobilier neuf se négocie à un prix avoisinant les 15 000 euros du mètre carré. C'est en tout cas ce que constate le groupe de conseil en immobilier d'entreprise CBRE dans une étude passant notamment en revue le prix moyen des logements neufs dans les quartiers résidentiels « prime » de différentes capitales mondiales. Intitulée « Global Living Report », cette dernière place ainsi Paris au 5ème rang des capitales les plus chères, juste derrière Sydney (16 500 euros/m²).

Londres décroche le titre de ville la plus chère du monde

Si les prix parisiens du neuf s'avèrent donc relativement élevés (tout au moins dans les quartiers huppés), ils font toutefois bien pâle figure devant ceux observés à Londres. Confronté aujourd'hui au « plus grand déséquilibre entre l'offre et les besoins en logement », la capitale britannique affiche dans ses quartiers résidentiels « prime » des logements neufs dont le mètre carré s'adjuge à 27 500 euros en moyenne. « Londres a vu sa population s'accroître d'un million d'habitants depuis 2004 en dépit d'une pénurie de logements neufs et de son incapacité à faire face à une demande en logements toujours plus forte », note l'étude. Toutefois, Jennet Siebrits , en charge du service résidentiel à CBRE précise que « la réputation mondiale de Londres n'est plus à faire, la capitale attire toujours autant d'investisseurs étrangers et de touristes grâce à son activité économique de premier rang, mais aussi par sa culture, ses grands événements ou encore son système d'éducation parmi les meilleurs au monde ».

Si Londres affichent un prix du neuf supérieur de 83% à celui des logements parisiens, Hong Kong et New York ne sont pas en reste. Complétant le podium de ce classement, les deux capitales voient en effet leurs prix s'établir à respectivement 27 000 et 25 000 euros le mètre carré.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page