2012 ne sera pas une grande année pour la baisse des prix de l'immobilier

30/07/2012 à 11:44 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : pas de grande baisse des prix en 2012
2012 ne sera pas une grande année pour la baisse des prix de l'immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Au terme de six mois relativement délicats, les notaires de France dressent dans leur dernière note de conjoncture ce que pourrait être le panorama du marché immobilier pour cette année 2012. Un panorama qui, sans être véritablement pessimiste, reste marqué par un recul des transactions et une baisse somme toute limitée des prix.

Le marché de l'immobilier français parviendra-t-il à se sortir du cercle vicieux dans lequel il est engagé depuis le début de l'année ? En effet, selon les notaires, si les acquéreurs potentiels attendent une baisse des prix plus ou moins conséquente pour concrétiser leur projet immobilier, celle-ci dépend en grande partie d'un retour à la hausse du nombre de transactions (une faible demande alimentant la hausse des prix). Or, de l'avis des notaires, le volume de ventes dans l'ancien pourrait bien accuser, pour l'ensemble de l'année, un repli de l'ordre de 15% par rapport à 2011 à un peu plus de 700.000 unités.

On est certes au-dessus des 550.000 ventes pronostiquées par l'économiste Michel Mouillart (-25% par rapport à 2011) mais ce niveau de transactions apparaît néanmoins bien insuffisant pour générer un recul important des prix. A Paris où le prix au mètre carré excède déjà les 8400 euros, les acheteurs potentiels pourraient ainsi assister, non pas à la baisse tant espérée, mais à une légère remontée des prix. Les notaires notent en effet qu'en région parisienne « l'analyse des avant-contrats nous confirme une baisse des volumes devant entraîner une hausse modérée des prix ».

Il convient toutefois de ne pas généraliser une situation parisienne traditionnellement perçue comme une exception. Ainsi, si les grandes villes que sont Lyon, Bordeaux, Toulouse ou encore Montpellier ne devraient enregistrer que de légères variations baissières, le reste du territoire devrait quant à lui afficher des replis compris entre -5 et -10% (voire jusqu'à -15% en ce qui concerne les maisons).

Si la faiblesse actuelle des taux de prêt immobilier permettent aux notaires de dresser un panorama « gris plutôt que noir », ces derniers ne s'aventurent pas à établir des projections à plus longs termes, attendant pour cela une clarification de la politique immobilière que le gouvernement entend mener, notamment en ce qui concerne le remplacement du dispositif de défiscalisation Scellier.

Vos réactions

Immobilier - 2012 ne sera pas une grande année pour la baisse des prix de l'immobilier

Noter cet article :

5 4

Par Snot -

"une faible demande alimentant la hausse des prix"...
On prend vraiment les gens pour des crétins... Et les notaire avaient admis la baisse de 2009 plusieurs mois après, le temps de changer leurs stats...
Et comme d'hab, aucune analyse sur le contexte économique (chomage, récession etc). Et les journalistes qui disent amen..

Lire la suite

Par wizard91 -

Paris sera toujours paris ! Et les prix ne baisseront jamais, ne revez pas. Des prix exceptionnels pour une ville exceptionnelle, quoi de plus normal ?
Si Paris n'était pas cher qui irait habiter à Puteaux ? ;)

Lire la suite

Par stevens -

dommage que notaire soit un office de l'ancien régime et non un concours où l'on garde que les meilleurs, les analyses seraient plus pertinentes

Lire la suite

Par berthe13 -

En effet les prix du marché s'ajustent sur l'offre et la demande donc il faut admettre la baisse des prix et ne pas faire l'autruche ! Admettre aussi que le coût de la vie en général a progressé beaucoup plus vite que le pouvoir d'achat est une évidence criante ! Même si les acheteurs potentiels veulent concrétiser ils ne le peuvent pas car les prix sont démesurés.

BER

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - 2012 ne sera pas une grande année pour la baisse des prix de l'immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page