Immobilier : tour de France des plus fortes baisses de prix

24/08/2015 à 11:35 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : tour de France des plus fortes baisses de prix
Immobilier : tour de France des plus fortes baisses de prix

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Entre baisse des prix et remontée des taux de crédit, est-ce désormais le bon moment pour acheter ? Si l'on en croit MeilleursAgents, les candidats ont tout intérêt à se lancer.

A Paris, le moment d'acheter est venu

Pour le site MeilleursAgents, la question ne souffre aucune discussion : les ménages qui envisagent d'acheter un bien immobilier doivent passer à l'acte dès à présent. Un conseil que les acquéreurs potentiels seraient bien avisés de suivre, notamment s'ils projettent d'acheter à Paris. Selon le professionnel, les prix de l'immobilier dans la capitale sont aujourd'hui résolument orientés à la baisse et auraient cédé près de 3,2% au cours des douze derniers mois. Mieux, depuis le mois de juillet 2011, la correction des prix parisiens s'établirait à -11%. Concrètement, le prix du mètre carré s'affiche aujourd'hui à 7748 euros pour un appartement et à 7847 euros pour une maison. De quoi inciter les candidats à l'achat à investir le marché et ce, même dans le contexte de remontée des taux d'emprunt qui semble être le nôtre.

La hausse des taux ne doit pas freiner les intentions d'achat

Si bon nombre d'observateurs notent que les taux de crédit immobilier se sont nettement relevés depuis la fin du mois de mai (une hausse oscillant entre 0,15% et 0,40% selon les durées), MeilleursAgents estime que les taux ne devraient toutefois pas véritablement s'envoler avant la fin de l'année. Pour l'heure, ces derniers restent donc encore très attractifs et continuent de doper le pouvoir d'achat des ménages (le repli enregistré depuis le mois de juillet 2011 correspondant à une baisse de 16% des prix).

La baisse des prix s'installe aussi en province

Les parisiens ne sont pas les seuls à pouvoir profiter de la baisse actuelle des prix de l'immobilier. La capitale ne figure d'ailleurs même pas dans le top 10 des plus fortes corrections dévoilé par MeilleursAgents. Un classement dominé par Calais (-10,8%) mais où s'illustrent également Troyes (-9,6%), Dunkerque (-8,4%), Saint-Etienne (-7,9%) ou encore Nîmes (-6,5%).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page