Immobilier : tout juste nommée, Sylvia Pinel déjà sollicitée

03/04/2014 à 10:06 - Immobilier - Par - Réagir

Immobilier : tout juste nommée, Sylvia Pinel déjà sollicitée
Immobilier : tout juste nommée, Sylvia Pinel déjà sollicitée

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Nommée au poste de ministre du Logement et de l'Egalité des territoires en lieu et place de Cécile Duflot, c'est une tache délicate qui attend Sylvia Pinel. Si elle devra relever un secteur de la construction en berne, elle devra également surmonter la défiance des professionnels de l'immobilier. Des professionnels qui n'ont d'ailleurs pas attendu pour solliciter leur nouvelle ministre.

Ce mercredi 2 avril à 15h, Cécile Duflot a donc transmis le flambeau du Logement à Sylvia Pinel. A charge pour la nouvelle ministre d'accompagner une loi Alur récemment adoptée (loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové) mais aussi et surtout de relancer une construction toujours en chute libre. S'ils lui ont servi les félicitations de rigueur, les professionnels du bâtiment n'en attendent pas moins d'une ministre qui devra rapidement faire ses preuves.

Sylvia Pinel : une ministre sous surveillance

Dans ce contexte, Christian Louis-Victor, président de l'Union des Maisons Françaises, a déjà signifié que "l'Union sera attentive aux engagements de la nouvelle ministre sur l'accession à la propriété qui subit une crise profonde et qui explique largement le marasme dans lequel est plongée la production de logements depuis ces dernières années". Celui-ci souhaite ainsi rencontrer Sylvia Pinel le plus rapidement possible pour lui faire part de ses doléances.

Immobilier : il faut débloquer la construction

De son côté, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), espère tout d'abord que la ministre "disposera des moyens nécessaires pour enrayer l'évolution très inquiétante de la production de logements neufs en France". Evoquant à travers un communiqué publié hier les engagements pris par le précédent gouvernement (dont notamment l'allègement des normes pesant sur la construction), la fédération enjoint la ministre à "relancer une véritable politique d'accession à la propriété". Dans cette optique, "la FPI attend du nouveau Gouvernement qu'il s'attaque drastiquement aux causes de blocage du foncier constructible et de renchérissement des coûts de construction. Les solutions sont identifiées ; il est maintenant urgent de les mettre en oeuvre. C'est un enjeu essentiel pour la croissance et pour l'emploi", souligne son président François Payelle.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page