L'immobilier neuf s'effondre et accuse une baisse historique

28/02/2012 à 16:56 - Immobilier - Par - Réagir

L'immobilier neuf s'effondre
L'immobilier neuf s'effondre et accuse une baisse historique

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si les derniers chiffres des notaires laissent entrevoir un retournement du marché, il est un secteur de l'immobilier qui apparaît d'ores et déjà bien mal en point : celui du neuf. Selon le Commissariat Général au Développement Durable, malgré des résultats satisfaisants enregistrés au quatrième trimestre les ventes de logements neufs auraient en 2011 nettement reculé par rapport à l'année précédente.

Le nombre de ventes baisse…

Au quatrième trimestre 2011, le nombre de ventes de logements neufs a progressé de 4,1% par rapport au quatrième trimestre 2010 pour s'établir à 29.500 unités (+5,4% pour les appartements et -7,3% pour les maisons). Bien que relativement positifs, ces chiffres ne sont toutefois pas de taille à masquer une réalité moins reluisante. Sur l'ensemble de l'année 2011 (par rapport à l'exercice précédent), le volume de logements vendus accuse en effet une baisse de 10,5%. Rattaché au Ministère de l'Ecologie, le Commissariat Général au Développement Durable ne comptabilise ainsi pour l'année écoulée que 103.300 logements vendus. De l'avis de certains professionnels du secteur, bien qu'attendu ce recul laisse surtout présager d'une année 2012 également orientée à la baisse (de -7% à -20%, voire -30%, selon les diverses perspectives).

…Celui des mises en chantier s'effondre

L'avenir auquel l'immobilier neuf doit se préparer apparaît des plus sombres au regard des derniers chiffres concernant les mises en chantier. En progression en 2011, le nombre de celles-ci s'est en effet littéralement effondré en ce début 2012, affichant un repli de près de 14.000 unités pour s'établir à 29.659. Interrogé par l'AFP, l'économiste Michel Mouillart fait ici état d'une « chute historique pour un mois de janvier par rapport à décembre ». « On n'avait jamais vu cela depuis le début des années 80 », ajoute-t-il. Sur l'ensemble de l'année 2012, le nombre de mises en chantier devrait ainsi osciller entre 345.000 et 350.000, soit bien en deçà des 378.561 enregistrées en 2011.

Plus que le prix du mètre carré qui n'a somme toute que peu progressé entre 2010 et 2011 (+2,8% pour les appartements neufs et +2,2% pour les maisons individuelles), Michel Mouillart estime que cette chute du nombre de mises en chantier est essentiellement à rattaché aux « mauvaises conditions atmosphériques, la chute des crédits immobiliers accordés et le contrecoup des anticipations des derniers mois de 2011 ».

Vos réactions

Immobilier - L'immobilier neuf s'effondre et accuse une baisse historique

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'immobilier neuf s'effondre et accuse une baisse historique

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page