La Caisse des Dépôts veut redonner vie au viager

18/09/2013 à 15:28 - Immobilier - Par - Réagir

La Caisse des Dépôts veut redonner vie au viager
La Caisse des Dépôts veut redonner vie au viager

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si peu de français se laissent aujourd'hui convaincre de l'intérêt d'une vente en viager, il s'agit pourtant là d'un dispositif financier offrant certains avantages non négligeables, notamment en matière de pouvoir d'achat. Soucieuse de relancer un marché du viager en nette perte de vitesse, la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) souhaite désormais mettre sur pieds un fond d'investissement lui étant exclusivement consacré.

Viager, si le mot est certes connu, le principe d'un tel dispositif reste en revanche relativement obscur pour bon nombre de français. Transaction immobilière d'un genre particulier, le viager permet à un propriétaire de vendre son bien tout en conservant la jouissance de celui-ci. Concrètement, l'acquéreur versera une rente au propriétaire (dont le montant dépend de la valeur du bien) mais ne pourra disposer du logement qu'à la mort de ce dernier.

S'adressant principalement aux personnes âgées (72% des plus de 70 ans étant propriétaires), le viager leur permet de continuer à occuper leur logement tout en profitant d'un complément de revenu fort appréciable. Et pourtant, en dépit de ce point financier non négligeable, le marché du viager reste désespérément inerte, n'enregistrant chaque année qu'autour de 5000 transactions.

Devant un tel bilan, la Caisse des Dépôts entend désormais redresser la situation et envisage la création d'un fond dont le rôle serait de se rendre acquéreur de biens immobiliers en viager. « Nous nous sommes dit que créer un outil qui permettrait à un certain nombre de Français de solvabiliser leur épargne immobilière à travers une vente viagère serait une bonne chose », souligne Henri Emmanuelli, le président de la Commission de surveillance de la CDC.

Encore à l'état de projet, ce « fond viager » pourrait bénéficier d'une enveloppe de 100 millions d'euros et voir le jour au cours de l'année 2014.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page