La production de crédit immobilier réduite de moitié

07/06/2012 à 09:47 - Crédit immobilier - Par - Réagir

La production de crédit immobilier réduite de moitié
La production de crédit immobilier réduite de moitié

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le secteur du crédit immobilier aurait-il touché le fond en avril dernier ? Selon un récent rapport de la Banque de France faisant état d'une très nette chute du volume d'emprunts accordés, la question peut légitimement se poser.

En début de semaine, l'Observatoire crédit logement CSA soulignait la stabilisation enregistrée en matière de distribution de crédits immobiliers (+,% entre les chiffres du mois de mai et ceux d'avril). Sans remettre en cause les constatations de l'Observatoire, une étude dévoilée ce mardi 5 juin par la Banque de France vient toutefois porter un nouvel éclairage sur la situation actuelle.

Affichant un volume de prêts accordés de 6,2 milliards d'euros, le mois d'avril 2012 enregistre un repli de l'ordre de -8,8% par rapport au mois précédent (6,8 milliards d'euros distribués en mars 2012). Si, pour la Banque de France, cette variation mensuelle se révèle légère, elle vient toutefois accentuer la très nette décrue amorcée en janvier dernier. En effet, si l'on compare les chiffres publiés hier à ceux se rapportant au mois d'avril 2011, la baisse de la production de crédits à l'habitat apparaît bien plus impressionnante en s'établissant à -47%. Il faut ainsi remonter trois années en arrière, plus précisément au mois de mars 2009 (volume de crédits de 5,5 milliards d'euros), pour retrouver un niveau comparable.

Plus édifiant encore est le repli constaté entre les mois de janvier et avril 2012. Si les banques ont accordé pour un total de 12,4 milliards de prêts immobiliers au cours du premier mois de l'année, il n'aura donc pas fallu attendre longtemps pour que la distribution soit littéralement réduite de moitié (6,2 milliards en avril).

Dans un contexte de baisse des taux, si de tels chiffres ne font évidemment pas le bonheur des banques, celles-ci ne doivent toutefois s'en prendre qu'à elles-mêmes. En effet, en durcissant nettement leurs conditions d'octroi, elle n'ont fait qu'alimenter l'attentisme de candidats à l'achat déjà échaudés par des niveaux de prix encore excessifs.

Vos réactions

Crédit immobilier - La production de crédit immobilier réduite de moitié

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - La production de crédit immobilier réduite de moitié

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page