Le crédit immobilier retrouve un semblant d'accalmie

05/06/2012 à 10:37 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le crédit immobilier retrouve un semblant d'accalmie
Le crédit immobilier retrouve un semblant d'accalmie

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après avoir connu un véritable effondrement au cours des premiers mois de l'année, la distribution de crédits immobiliers semble avoir enfin stoppé l'hémorragie au mois de mai dernier. Une stabilisation salvatrice coïncidant, selon l'Observatoire Crédit Logement CSA, avec une baisse des taux d'emprunt toujours d'actualité.

Le secteur du crédit immobilier aurait-il retrouvé un semblant de sérénité ? Si l'on n'en est certes pas encore là, l'Observatoire Crédit Logement CSA constate cependant l'arrêt de la chute affectant le volume d'emprunts octroyés. Selon les chiffres communiqués ce lundi 4 juin, après des baisses de l'ordre de -10,2% en mars et -9,5% en avril, la production de prêt s'est en effet stabilisée au mois de mai à +0,6% par rapport au mois précédent. Ce relatif retour au calme n'enlève toutefois rien aux difficultés rencontrées dans ce domaine depuis le début de l'année. Le nombre de crédits accordés en ce mois de mai 2012 s'affiche toujours en très net repli (-20,3%) si on le compare aux chiffres de mai 2011. Plus impressionnant encore, sur les trois derniers mois (mars-avril-mai) cette baisse de production s'établit à -45% par rapport à la même période un an auparavant.

Si stabilisation il y a, le marché semble quant à lui avoir radicalement changé de visage. Les impacts cumulés de la crise, de la refonte du prêt à taux zéro Plus (PTZ+) ainsi que du resserrement indéniable des critères d'octroi appliqués par les banques ont ainsi poussé celui-ci à se recentrer « vers les clientèles plus aisées ». Associé à l'importance grandissante de l'apport personnel et à la diminution des durées d'emprunt, le coût des opérations financées illustre parfaitement cette exclusion des ménages les plus modestes de l'accession à la propriété. Correspondant en avril à 3,86 années de revenus, le coût moyen d'une opération immobilière se porte désormais à 3,95 années de revenus.

Concernant les taux de prêt immobilier, ceux-ci apparaisse toujours orientés à la baisse, passant ainsi de 3,67% en avril à 3,61% en mai (taux moyen hors assurance). Dans le détail, l'Observatoire note qu'un taux emprunt pour un achat dans l'ancien s'établit aujourd'hui à 3,59% (contre 3,67% en avril) alors que le taux moyen pour un crédit finançant un logement neuf passe d'un mois sur l'autre de 3,72% à 3,64%.

Vos réactions

Crédit immobilier - Le crédit immobilier retrouve un semblant d'accalmie

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Le crédit immobilier retrouve un semblant d'accalmie

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page