Le logement, problème numéro un de la France

12/06/2014 à 15:42 - Immobilier - Réagir

Le logement, problème numéro un de la France
Le logement, problème numéro un de la France

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que certains expriment leurs doutes quant à l'application future de la loi Alur, le gouvernement semble peu à peu prendre conscience de l'importance de revêt la crise de l'immobilier et plus particulièrement celle affectant le secteur de la construction. Ce matin, Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, a ainsi présenté le logement comme le principal problème que rencontre l'économie française.

La crise du logement prend du galon

Le logement est-il en passe de devenir la bête noire du gouvernement ? Si l'on en est pas encore là (quoique…), la crise que connaît actuellement ce secteur d'activité semble toutefois faire l'objet d'une considération nouvelle de la part des hautes sphères de l'Etat. Hier, après avoir tenté d'éteindre l'incendie provoqué par les rumeurs circulant au sujet de la loi Alur, Emilie Piette, directrice de cabinet de Sylvia Pinel évoquait une intervention de la ministre du Logement programmée pour le 25 juin prochain. Une intervention au sein de laquelle Sylvia Pinel abordera le cas de "la relance de la construction en France (...) compte tenu des chiffres qui ne sont pas à la hauteur de nos attentes".

Logement : le point noir de l'économie française

24 heures plus tard, le logement revenait sur le devant de la scène, cette fois-ci par l'intermédiaire de Michel Sapin. Sur BFM TV, le ministre des Finances a en effet fait du logement "le problème numéro 1 de l'économie française". Selon lui, "si la croissance est trop faible en France, c'est parce que les programmes de logements et les constructions y sont trop peu nombreux".

Libérer le foncier et simplifier l'accession à un logement

S'il pointe du doigt le manque de foncier, il dédouane en revanche la loi Alur d'un quelconque impact sur la situation actuelle. "On ne peut tout de même pas accuser ce texte de tous les maux, alors qu'il n'est même pas encore appliqué", s'emporte-t-il. Outre le problème du foncier, Michel Sapin estime que c'est tout le processus d'accession à un logement (location ou achat) qu'il convient d'améliorer. "Quand vous débutez dans la vie, vous ne pouvez pas forcément acheter. Il faut pouvoir louer dans de bonnes conditions. Ensuite, quand vous vous installez dans la vie, vous n'avez qu'une idée en tête, et c'est normal, c'est devenir propriétaire. Il faut donc accompagner et sécuriser l'ensemble du processus", a ainsi expliqué le ministre.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page