Crédit : pourquoi les banques s'empressent de rembourser leurs dettes à l'Etat ?

15/10/2009 à 12:27 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Les banques remboursent le crédit de l'Etat
Crédit : pourquoi les banques s'empressent de rembourser leurs dettes à l'Etat ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Plongées dans la tourmente de la crise financière, sauvées des eaux par l'intervention de l'Etat, les banques doivent désormais procéder au remboursement de l'aide publique dont elles ont grandement bénéficié.

S'affranchir du soutien de l'Etat pour enfin retrouver une certaine liberté d'action, voilà ce qui semble aujourd'hui motiver les banques françaises à rembourser une grande partie des quelques 19,8 milliards d'euros dont elles ont pu profiter fin 2008. Mises en difficulté, dès l'automne 2008, par un excès de produits financiers douteux (notamment de prêts immobiliers à risque), les grandes banques françaises ont du avoir recours à l'aide publique pour palier à un refinancement rendu extrêmement aléatoire par la crise financière. Ayant désormais retrouvé stabilité et équilibre, les annonces de remboursements émanant des différents groupes bancaires français se succèdent. Après BNP Paribas et la Société Générale, le Crédit Agricole a récemment manifesté son intention de payer ses dettes. Le 27 octobre prochain, la banque devrait ainsi rendre à l'Etat près de 3 milliards d'euros.

Un geste qui n'a toutefois rien de généreux puisqu' « elles le font pour payer moins cher », explique à l'AFP Eric Dupont de l'agence de notation Fitch. Le système de prêt mis en place par l'Etat devait en effet se révéler de plus en plus contraignant à mesure que les banques reportaient un éventuel remboursement. Ces dernières s'empressent donc de se libérer de ce couperet d'autant plus qu'il est aujourd'hui moins cher de se refinancer sur les marchés que de s'acquitter des taux d'intérêts fixés par l'Etat.

Autre motivation et non des moindres, les banquiers, peut être excédés par les remontrances du gouvernement qu'ils ont eu à subir tout au long de l'année (en matière de relance du crédit immobilier, de bonus, etc.), souhaitent se départir au plus vite de l'influence de l'Etat sur leur pouvoir décisionnel. « Etre indépendant de l'Etat signifie que vous êtes moins contraint quant à votre politique en matière de dividendes ou de stratégie », déclare à ce propos un analyste de WestLB Research.

Rembourser l'Etat pour enfin pleinement profiter d'une crise qui a mis à mal bon nombre de structures, telle est aussi l'ambition des banques qui devraient procéder à plus ou moins court terme à de nouvelles acquisitions. « Si vous voulez bénéficier de la crise, éventuellement faire des acquisitions, vous avez besoin d'être indépendant de la puissance publique », explique ainsi l'analyste.

Les banques pourraient toutefois être amenées à rembourser plus que ce qu'elles n'avaient initialement prévu. Un amendement proposé par le député socialiste Didier Migaud vient en effet d'être adopté par la commission des finances dont il est le président. Selon lui, « l'État ayant joué le rôle d'assureur de dernier ressort au cours de la crise bancaire de l'automne 2009, il est normal qu'il reçoive la contrepartie de cette couverture exceptionnelle en faveur de l'intérêt général ». Dans l'attente d'une validation par l'Assemblée nationale, l'amendement prévoit donc la création d'une nouvelle taxe de 10% qui devrait être associée à l'impôt sur les sociétés auquel les banques sont soumises.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit : pourquoi les banques s'empressent de rembourser leurs dettes à l'Etat ?

Noter cet article :

3 1

Par bonneval -

au 28/04/2010, ou en était le remboursement des quelque 20 milliards préter par l'Etat aux banques françaises?

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit : pourquoi les banques s'empressent de rembourser leurs dettes à l'Etat ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page