Les français et leur banque : une histoire d'amour ?

25/08/2010 à 12:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Les français aiment-ils leur banque ?
Les français et leur banque : une histoire d'amour ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les banques éprouveraient-elles le besoin de se rassurer sur la façon dont elles sont aujourd'hui perçues ? Crise financière, difficultés liées au crédit immobilier, polémiques autour d'une tarification plus ou moins opaque et scandales en tous genres ont, il est vrai, passablement écorné leur image. On les croyait au-dessus de telles préoccupations, nos banquiers semblent pourtant toujours en quête de reconnaissance. Un besoin qui se manifeste aujourd'hui par la publication d'une étude commandée par la Fédération Bancaire Française (FBF) et portant sur les relations entretenues entre les établissements et leurs clients.

Réalisée par l'Ifop à la demande de la FBF auprès d'un panel représentatif (1000 sondés), l'enquête tend à éclairer la profession bancaire sur l'image qu'elle renvoie aux particuliers. Si avec 4 points de moins qu'en 2009 la popularité des établissements financiers se présente en léger repli, il apparaît qu'une majorité de français conserve une certaine confiance dans les banques (52%). Nature humaine oblige, en optant pour une banque on estime évidemment avoir fait le choix le plus judicieux : nous serions ainsi 74% à percevoir favorablement notre propre établissement.

S'il est un point sur lequel les banques ont eu à travailler ces dernières années voire ces derniers mois c'est bien l'information fournie à leurs clientèles. Grâce notamment à la loi Lagarde qui impose aux établissements de transmettre à tout nouvel emprunteur une notice d'information concernant la simulation assurance crédit immobilier, cet aspect de l'emprunt immobilier apparaît de moins en moins obscur pour les particuliers. Ils seraient ainsi 27% à savoir que qu'une personne considérée à risque (malade, exerçant une profession dangereuse, etc.) peut bénéficier d'un dispositif adapté pour souscrire une assurance de crédit (assurance risques aggravés, Convention AERAS).

Sur les 12 derniers mois, 15% des sondés avouent avoir effectué une demande d'emprunt, qu'il s'agisse d'un crédit immobilier ou d'un crédit à la consommation. Une très large majorité d'entre eux auraient reçu une réponse positive de la part de leur établissement (88% se sont vus octroyer un prêt immobilier et 70% un crédit à la consommation). A en croire l'étude, les difficultés d'accès au crédit qui semblaient peser sur les ménages français semblent donc s'être envolées.

Enfin, si de nombreuses associations de consommateurs (UFC-Que Choisir en tête) ont ces derniers mois mis en cause l'opacité des frais bancaires, 57% des français déclarent toutefois aisément retrouver les informations tarifaires dont ils ont besoin. Là encore les différents points de litige semblent s'être dissipés mais nous nous garderons bien d'évoquer une hypothétique orientation de l'étude commanditée, rappelons-le, par la Fédération Bancaire Française...

Vos réactions

Crédit immobilier - Les français et leur banque : une histoire d'amour ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Les français et leur banque : une histoire d'amour ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page