Les professionnels menacent le projet de loi sur le logement

24/06/2013 à 11:10 - Immobilier - Par - Réagir

Les professionnels menacent le projet de loi Duflot
Les professionnels menacent le projet de loi sur le logement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

S'ils ont un temps entretenu de bons rapports, c'est désormais une guerre que semblent se livrer Cécile Duflot et les professionnels de l'immobilier. Passablement agacés par les récentes prises de position de la ministre du Logement, ces derniers attendent avec anxiété le projet de loi qui sera présenté mercredi et préparent d'ores et déjà leur riposte.

Un simple entretien accordé par Cécile Duflot au Parisien le 12 juin dernier a suffit à mettre le feu aux poudres. Les professionnels de l'immobilier, Fnaim en tête, n'ont en effet guère goûté les propos de la ministre. Alors qu'ils participaient activement à l'élaboration du projet de loi sur le logement et l'urbanisme qui doit être présenté ce mercredi 26 juin en Conseil des ministres, l'annonce d'un éventuel plafonnement des frais d'agence aura donc été perçu comme un coup de poignard dans le dos.

Disposition « anti-logement » selon Jean Perrin, président de l'Unpi, simple mesure destinée à « faire le buzz » pour Alain Dinin, PDG de Nexity, le plafonnement des frais d'agence cristallise aujourd'hui la rancoeur qu'entretiennent les professionnels de l'immobilier à l'égard de la ministre. Une rancoeur également alimentée par la volonté de Cécile Duflot de rendre obligatoire la participation de ces derniers à l'observatoire des loyers qu'elle a récemment mis sur pieds.

Visant à «  développer une connaissance fine du marché locatif », ces observatoires représentent la pierre angulaire du dispositif d'encadrement des loyers instauré par la ministre mais également une condition sine qua none à la validation de la future grande loi sur le logement et l'urbanisme. Une loi directement menacée par la fronde des professionnels, ceux-ci annonçant vendredi mettre un terme à toute collaboration et notamment à leur participation aux observatoires.

Regrettant que «  la ministre agisse comme s'il était nécessaire de nettoyer la profession, alors que les professionnels de l'immobilier réclament des réformes à corps et à cris depuis trois ans », le président de la Fnaim, Jean-François Buet, précise qu'il ne s'agit pour l'heure que d'une simple «  suspension de la coopération » qui sera levée dès que Cécile Duflot manifestera de meilleures intentions à leur égard.

Le coup n'en est pas moins dur pour la ministre puisque seule la Fnaim avait jusqu'à présent accepté de livrer les données nécessaires à ces observatoires et indispensables à un encadrement efficace des loyers.

Vos réactions

Immobilier - Les professionnels menacent le projet de loi sur le logement

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les professionnels menacent le projet de loi sur le logement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page