Logement locatif : c'est le moment de vendre !

22/11/2013 à 10:42 - Immobilier - Par - Réagir

Logement locatif : vendez !
Logement locatif : c'est le moment de vendre !

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que l'on ne cesse de s'interroger sur la rentabilité d'une acquisition en loi Duflot, le site spécialisé en gestion immobilière, Gerer seul, a voulu en savoir plus sur ces particuliers étant déjà propriétaires d'un logement locatif. Des propriétaires qui, s'il faut en croire le sondage mis en ligne sur le site, seraient plus d'un quart à envisager la vente imminente de leur bien.

On le sait, le dispositif d'investissement locatif Duflot peine à séduire les candidats à l'achat. Ce ne fut toutefois pas le cas de son prédécesseur, le dispositif Scellier, qui a su attirer les investisseurs en quête de réduction d'impôts. Si aujourd'hui un nombre non négligeable de particuliers possèdent un logement locatif, seraient-ils prêts à le vendre afin de profiter d'une fiscalité favorable ? A travers un sondage organisé sur son site, Gerer seul pose ainsi la question : « compte tenu de la fiscalité réduite (pendant un an) concernant les plus-values tirées de la vente de ses résidences secondaires et/ou locatives, allez-vous en profiter pour vendre un bien plus tôt que prévu ? »

Si la majorité des propriétaires bailleurs ne sont pas encore disposés à céder leur bien, ils sont néanmoins plus d'un sur quatre (27,8%) à vouloir tirer profit des nouvelles règles fiscales instaurées par le gouvernement. Si le régime des plus-values immobilières change à compter du 1er janvier 2014, revenant à une exonération totale de cette taxe sur l'impôt sur le revenu au terme de 22 ans de détention (contre 30 ans actuellement), ces futurs vendeurs souhaitent avant tout bénéficier d'une mesure temporaire décidée par François Hollande. Effective jusqu'au 31 août 2014, celle-ci leur permettra en effet de profiter d'un abattement exceptionnel de 25% à l'occasion de la vente d'un bien immobilier locatif ou d'une résidence secondaire.

Si se séparer d'un logement au sein duquel ils projetaient de couler une retraite paisible est un crève-coeur pour certain, d'autres ne considéreront un logement locatif qu'en terme de rentabilité et n'auront donc aucun mal à s'en défaire. En effet, selon Patrick Chappey, fondateur « si vous êtes seulement intéressé par le rendement, le logement n'a pas besoin de vous plaire. Il doit surtout être situé dans un territoire économiquement attractif, afin de vous garantir une demande locative soutenue ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page