Réduire son imposition en choississant l'immobilier écologique

12/05/2009 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Moins d'impôts avec l'immobilier écologique
Réduire son imposition en choississant l'immobilier écologique

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Chaque année le même cérémonial est respecté, ritournelle annuelle et pourtant si peu appréciée que celle de la déclaration d'impôt sur le revenu. Assis devant le formulaire bleu ou son écran d'ordinateur, le contribuable français retrace avec angoisse l'année écoulée, priant en son fort intérieur pour ne pas être soumis à l'augmentation fatidique. Cette année, ce rituel fiscal devrait toutefois se teinter d'un vert écologique, réduisant par la même occasion l'imposition due par ces particuliers soucieux du développement durable.

Grenelle de l'Environnement oblige, la France s'ancre progressivement dans une démarche environnementale affectant une grande majorité de ces secteurs d'activité. Enjeu primordial, l'immobilier et le secteur de l'habitat n'échappent évidemment pas à cette tendance. Une évolution écologique qui s'opère notamment au travers d'aménagements de nos logements sinon obligatoires tout au moins chaudement recommandés par les pouvoirs publics.

Si avancer sur la voie du développement durable semble donc être devenu l'ambition affichée du gouvernement pour le parc immobilier français, encore faut-il permettre aux propriétaires d'alimenter financièrement cette marche en avant. Car qu'il s'agisse d'acquérir un bien immobilier basse consommation ou rénover énergétiquement son logement, le coût financier de l'opération supporté par les particuliers reste le principal frein à cette déferlante verte.

Consciente du problème, l'administration propose ainsi certaines réductions fiscales notables au particulier faisant preuve d'audace. Divers travaux envisageables donnent donc droit à un crédit d'impôt plus ou moins important. Si la déduction d'impôt s'élève à 15% du prix d'achat pour l'installation d'une chaudière basse température, le choix de panneaux solaires ou d'un système de chauffage au bois permettent quant à eux un abattement de 50% de leur prix d'achat (hors pose et main d'oeuvre). Pouvoir bénéficier de ce crédit d'impôt nécessite toutefois que le dispositif concerné réponde à certains critères techniques imposés par l'Ademe et soit en outre installée par un professionnel.

En adoptant une démarche environnementale quant à la rénovation de son logement, un particulier seul pourra ainsi se prévaloir d'un crédit d'impôt pouvant s'élever au maximum à 8.000 euros (16.000 euros pour un couple), montant auquel viendra s'ajouter 400 euros pour chaque personne à charge. Si développer l'isolation de sa maison en installant des fenêtres double-vitrage ouvre droit à un abattement de 25% du prix d'achat, l'investissement restant à la charge du propriétaire peut s'avérer encore des plus conséquents. Qu'à cela ne tienne, le tout nouvel éco-prêt à taux zéro destiné aux travaux à caractère énergétique autorisera ce financement à hauteur de 30.000 euros maximum.

Vos réactions

Crédit immobilier - Réduire son imposition en choississant l'immobilier écologique

Noter cet article :

Par Atmosphère -

Que le lobbys de la foresterie et papetière est fort pour faire croire au monde que le chauffage au bois est vert. Rien de plus polluant après le charbon. Chauffer 9 heures équivaut en rejet de particules fines qui tuent à une année automobile à essence. Pour dire combien ça pollue. Les peuves ne sont plus à faire. Pire que l'ozone qui affecte le système immunitaire en plus baisse le système de défense et cause des problèmes cardiovasculaires. Une énergie qui vient du vert peut-être mais excessivement sale qui contamine les légumes du jardin les oeufs et le gras animal.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Réduire son imposition en choississant l'immobilier écologique

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page