Immobilier parisien : plus le logement est grand, moins le loyer est cher

23/11/2011 à 10:44 - Immobilier - Par - Réagir

Plus le logement est grand, moins le loyer est cher
Immobilier parisien : plus le logement est grand, moins le loyer est cher

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A Paris, en matière de logement, un locataire potentiel doit-il voir grand pour payer moins ? Si la question peut paraître saugrenue, le Commissariat général au développement durable (CGDD) note qu'il s'agit pourtant là d'un paradoxe bien réel de l'immobilier parisien .

A paris, les étudiants et autres locataires aux revenus modestes pourront-ils bientôt occuper des logements de haut standing ? Si l'on n'en est évidemment pas encore là, une récente enquête menée par le Commissariat général au développement durable (CGDD) révèle toutefois de nettes différences de loyer entre grandes et petites surfaces, généralement en défaveur de ces dernières. « Le loyer au m² est d'autant plus élevé que la surface est faible » note ainsi l'étude après avoir passé au crible quelques 2614 loyers de l'agglomération parisienne.

Dans le détail, le CGDD constate qu'un logement de 30 m² affichera un loyer au mètre carré inférieur de 32% à celui appliqué à un studio de 20 m². Egalement observée en ce qui concerne les biens immobiliers de plus grande ampleur, cet écart de loyer tend toutefois ici à se réduire lorsque la surface des appartements augmente. Un logement de 60 m² (3 pièces) présentera ainsi un loyer supérieur de « seulement » 8% à un 70 m².

Pour les auteurs de l'étude, cette étonnante différence de loyer « peut s'expliquer par l'existence de coûts fixes inhérents à une présence minimale d'équipements et de commodités, quelle que soit la taille de l'appartement ». L'absence de tels commodités, notamment sanitaire, peut également fortement impacter le loyer demandé. Un 2 pièces ne disposant pas ni de douche ni de WC intérieurs (sanitaires sur le palier par exemple) se verra ainsi appliquer une baisse de loyer de l'ordre de 30% (20% si un seul de ces équipements fait défaut).

Autre facteur de variation mis en lumière par le CGDD, le nombre de pièces d'un logement joue un rôle prépondérant dans la fixation de son loyer. Pour une même surface (30 m²), un 2 pièces se louera 7% plus cher qu'un studio.

Enfin, l'étude réalisée par le Commissariat général au développement durable constate que « le loyer décroît au fur et à mesure que l'on s'éloigne du centre de l'agglomération ». Cette tendance apparaît relativement marquée entre la capitale et les communes situées en petite couronne. A titre d'exemple, le CGDD note que le loyer d'un appartement de 4 pièces au Mesnil-Saint-Denis est 35% moins élevé que celui du même appartement situé à Paris.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier parisien : plus le logement est grand, moins le loyer est cher

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier parisien : plus le logement est grand, moins le loyer est cher

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page