Les français et le crédit immobilier : profil de l'emprunteur

31/08/2007 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Les français et le crédit immobilier : profil de l'emprunteur

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Dans une récente étude, l'INSEE révèle qu'un ménage sur trois a contracté un crédit immobilier et pour la grande majorité d'entre eux (73%) dans l'optique d'acquérir une résidence principale (maison ou appartement). Ce pourcentage pourrait bien encore avec l'essor du prêt à taux zéro, du crédit écologique ou la mise en place de la déduction d'impôt par le gouvernement Sarkozy.

C'est assez jeunes (dès 25 ans) que les français commencent à souscrire un crédit immobilier afin d'accéder à la propriété et, jusqu'à 55 ans, plus on progresse dans les tranches d'âges et plus la part des ménages détenant un prêt immobilier est élevée. Cette part atteint d'ailleurs son paroxysme avec les 35-44 ans chez qui 50% des ménages se sont endettés pour acheter un bien immobilier.

Les établissements bancaires étant parfois peu enclins à accorder un crédit immobilier aux particulier de 65 ans et plus, il n'est pas étonnant que ces derniers ne représentent que 7% des ménages endettés. Néanmoins, même si leur désir de contracter un emprunt immobilier est bien moindre que chez les jeunes actifs, ce pourcentage risque fort d'évoluer avec la démocratisation d'aides au crédit telles que la convention AERAS.

Sans aucune considération d'âge, on peut noter que paradoxalement, ce sont les actifs, et notamment les ménages bénéficiant de revenus élevés, qui disposent le plus souvent d'un crédit immobilier. Plus on grimpe dans l'échelle des revenus, plus le nombre et l'importance de l'emprunt augmente :

  • Ménages dont le niveau de vie est inférieur à 15 000 euros : 1 sur 5 a contracté un crédit immobilier d'une valeur au moins égale à 70 000 euros.
  • Ménages dont le niveau de vie est supérieur à 15 000 euros : 1 sur 3 rembourse un prêt similaire.
  • Ménage dont le niveau de vie est supérieur à 30 000 euros : parmi ceux qui ont emprunté pour acquérir leur résidence principale (que ce soit une maison ou un appartement), environ 1 sur 4 doit rembourser simultanément un second prêt dédié à l'acquisition d'un autre bien immobilier.

Même d'un point de vue géographique, les français ne sont pas tous égaux devant le crédit immobilier. Les villes de province accueillent par exemple trois fois plus de détenteurs d'emprunt que Paris et sa région (les parisiens étant plus souvent locataires que propriétaires d'un bien immobilier). Cet état de fait découle en partie de l'importance des prix de l'immobilier pratiqués dans la capitale. Cela explique aussi pourquoi un crédit à l'habitat effectué à Paris dépasse souvent les 100 000 euros (1 sur 4 contre 1 sur 10 en province).

Vos réactions

Crédit immobilier - Les français et le crédit immobilier : profil de l'emprunteur

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Les français et le crédit immobilier : profil de l'emprunteur

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page