Sylvia Pinel fait le point sur la relance du logement

10/12/2014 à 15:58 - Immobilier - Par - Réagir

Sylvia Pinel fait le point sur la relance du logement
Sylvia Pinel fait le point sur la relance du logement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce mercredi 10 décembre, en Conseil des ministres, Sylvia Pinel a fait le topo des différentes mesures qui constitueront sa politique du logement pour les mois à venir.

Logement : quand les mesures se multiplient à outrance

Face à un marché de l'immobilier à la peine et une crise qui ne semble pas devoir desserrer son étreinte autour du secteur de la construction, le gouvernement a, depuis juin, multiplié les annonces en faveur du logement. Si l'initiative est certes louable, présenter pas moins de trois trains de mesures au cours des six derniers mois ne contribue toutefois pas à effacer l'un des défauts que l'on prête souvent au gouvernement actuel : son manque de lisibilité. Sans doute également motivée par une récente étude du Crédoc faisant du logement l'une des deux priorités des français (avec l'emploi), la ministre a donc tenu à faire le point sur les différentes actions qu'elle entend mettre en œuvre pour relancer la machine immobilière.

PTZ, fiscalité, défiscalisation, foncier… Sylvia Pinel a du pain sur la planche

Nouveau PTZ, dispositif d'investissement locatif Pinel, plusieurs dizaines de mesures de simplification des normes de construction, révision de la fiscalité foncière (abattement sur les plus-values et les donations), lancement du crédit d'impôt transition énergétique ou encore refonte de l'éco-prêt à taux zéro, « le gouvernement a mis en place depuis juin dernier des mesures d'une ampleur inégalée dans le domaine du logement ». Devant le Conseil des ministres, Sylvia Pinel s'est d'ailleurs enorgueillie que, « six mois après, un premier bilan atteste de la rapidité avec laquelle ces dispositions ont été lancées et confirme, dans un contexte budgétaire contraint, l'effort exceptionnel consenti par le gouvernement ». Il s'agit toutefois là d'une satisfaction que semblent loin de partager les professionnels du secteur qui ne cessent pour leur part de souligner l'urgence de la situation et d'invectiver un gouvernement jugé bien trop lent. « Il y a urgence à passer des paroles aux actes » lançait il y a peu François Payelle, président de la FPI.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page