Le Crédit Agricole table sur une timide reprise de l'immobilier en 2010

25/01/2010 à 10:27 - Immobilier - Par - Réagir

Timide rebond de l'immobilier en 2010
Le Crédit Agricole table sur une timide reprise de l'immobilier en 2010

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

L'année 2009 aura été marquée par une croissance soutenue du nombre de créations d'entreprises. Malgré la crise, les français ont donc su faire preuve d'initiative dans la quasi-totalité des secteurs d'activité. Seul l'immobilier continue toutefois de susciter une certaine défiance en enregistrant un recul du nombre de ses nouvelles entreprises. Mis à mal par la conjoncture économique ambiante, le secteur de l'immobilier devrait d'ailleurs connaître, selon une étude du Crédit Agricole, une année 2010 en demi-teinte.

Sur l'ensemble de l'année 2009, le nombre de créations d'entreprises aurait bondi de près de 75% par rapport à l'année précédente (2008). C'est ce que relèvait l'Insee, tous secteurs confondus, dans une récente publication. Si le nouveau statut d'auto-entrepreneur a permis de dynamiser cette donnée statistique, il n'aura toutefois pas su influencer de manière similaire le secteur de l'immobilier. Sur 6 entreprises créées pour ce domaine d'activité, une seule serait le fait d'un auto-entrepreneur (contre 1 sur 2 ailleurs). Rien d'étonnant dès lors à ce que les créations d'entreprises immobilières affichent en 2009 un recul de 8% par rapport à l'année 2008. Une régression alimentée par une situation économique défavorable et les incertitudes inhérentes à un marché qui ne devrait enregistrer, selon le Crédit Agricole, qu'un « timide » et « lent » rétablissement en 2010.

« En 2010, un net rebond du marché immobilier et donc de la production de nouveaux crédits habitat semble peu probable. La demande de logements va rester fragile », estime l'étude économique publiée la semaine dernière par le Crédit Agricole. La faute à un taux de chômage qui devrait poursuivre sa croissance et à une baisse des prix immobiliers qui n'aura pas su combler les hausses record enregistrées entre 1997 et 2007. « Un recul supplémentaire des prix de l'ordre de 10% serait nécessaire pour restaurer pleinement la solvabilité des acheteurs. Mais le bas niveau des stocks et le comportement attentiste des vendeurs ne plaident pas pour un tel ajustement », souligne l'étude.

Du côté des prévisions, le Crédit Agricole table sur une très progressive reprise des ventes de l'ordre de 10%, qu'il s'agisse d'immobilier neuf ou ancien. Sur le front des prix, si le neuf devrait afficher une certaine stabilité, l'immobilier ancien pourrait une nouvelle fois s'orienter légèrement à la baisse. Face à un rétablissement « lent et hésitant », la production de prêts immobiliers sur l'ensemble de l'année 2010 devrait probablement progresser de 9% par rapport à 2009.

Vos réactions

Immobilier - Le Crédit Agricole table sur une timide reprise de l'immobilier en 2010

Noter cet article :

2 1

Par kathy -

Si on arretait de dire que les prix vont encore baisser les futurs acheteurs ce lanceraient dans l'aventure et il faudrait que les banques acceptes enfin de preter de l'argent.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Le Crédit Agricole table sur une timide reprise de l'immobilier en 2010

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page