Le dispositif Duflot plus avantageux qu'il n'y paraît ?

20/02/2013 à 10:13 - Défiscalisation - Par - Réagir

Le dispositif Duflot plus avantageux qu'il n'y paraît ?
Le dispositif Duflot plus avantageux qu'il n'y paraît ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que bon nombre de particuliers s'interrogent encore sur l'intérêt réel d'un investissement locatif en loi Duflot, certains professionnels du secteur entendent dissiper leurs doutes et n'hésitent pas à vanter les mérites de ce nouveau dispositif de défiscalisation immobilière.

En proposant une réduction d'impôt de 18% sur 9 ans au lieu de 13% (calculée sur la base du prix d'acquisition du logement dans la limite de 300.000 euros), le dispositif Duflot semble à première vue supplanter avantageusement l'ancien dispositif Scellier. A première vue seulement puisque, dès son entrée en vigueur le 1er janvier 2013, bon nombre de candidats à un investissement locatif se sont légitimement interrogés sur le bénéfice réel qu'ils pouvaient en retirer. Ces derniers pointaient principalement du doigt deux contraintes inhérentes au dispositif : le plafond de loyer que le propriétaire du logement se doit de respecter (loyer inférieur de 20% au marché local) et les plafonds de ressources auxquels sont soumis les futurs locataires (plafonds moins élevés que ceux en vigueur pour le Scellier).

Ce mercredi 20 février, à l'occasion de la présentation des résultats de l'Union financière de France (UFF), le PDG du groupe de conseil en patrimoine, Nicolas Schimel, s'est donc appliqué à lever les doutes qui peuvent encore peser sur la loi Duflot. Une loi de défiscalisation qui, selon lui, « peut permettre d'avoir une offre attractive pour les investisseurs ». Le comparant au Scellier, Nicolas Schimel estime être en présence d'un nouveau dispositif « à peu près au même niveau de rendement » que son prédécesseur. En proposant aux investisseurs l'acquisition de logements en loi Duflot, le PDG avoue en effet viser pour ces derniers « un taux de rendement de 3% ».

Anticipant les critiques pouvant remettre en cause la légitimité d'un tel optimisme en évoquant le plafonnement des loyers et l'abaissement des conditions de ressources, Martine Simon Claudel, directrice générale déléguée du groupe estime qu' « il serait faux de dire qu'on tombe dans le sous-prolétariat », les plafonds de ressources ainsi définis couvrant « 70% des français ».

Vos réactions

Défiscalisation - Le dispositif Duflot plus avantageux qu'il n'y paraît ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Défiscalisation - Le dispositif Duflot plus avantageux qu'il n'y paraît ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page