Le groupe immobilier Quiétude en redressement judiciaire, les résidences de tourisme vacillent

30/07/2009 à 16:14 - Défiscalisation - Par - Réagir

Le Groupe Quiétude en redressement judiciaire
Après le groupe Mona-Lisa, c'est le groupe immobilier Quiétude qui voit son avenir compromis

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La crise dans le secteur de l'immobilier vient de faire une victime de plus : le groupe Quiétude et sa filiale Quiétude Evasion qui viennent d'être placés en redressement judiciaire. Cette mauvaise nouvelle pour de nombreux investisseurs intervient quatre mois après qu'un autre exploitant de résidences de tourisme, le groupe Mona-Lisa ait lui aussi été placé en redressement judiciaire.

Pour le groupe Quiétude qui gère 55 résidences dont 16 récemment acquises auprès du groupe Residhotel, ce redressement judiciaire met en péril 500 emplois. Thierry Girard, nommé il y a peu (mi juillet) à la présidence du directoire de quiétude pour tenter de relancer la société, a déclaré que « Après une déclaration de cessation de paiements, le groupe a été placé mardi en redressement judiciaire pour préserver les 500 emplois ». Cette annonce vient confirmer les dires du journal La Tribune qui avait annoncé le groupe Quiétude en grandes difficultés financières.

Cette nouvelle défaillance de l'un des acteurs majeurs de l'hôtellerie de tourisme n'a rien de rassurant. Avec 55 résidences de tourisme et plus de 10.000 appartements en gestion, Quiétude avait pourtant de quoi s'assurer des revenus réguliers, mais la baisse du nombre de clients, a eu raison des gestionnaires de ces résidences qui ne sont plus en mesure d'assurer leurs engagements vis-à-vis des investisseurs qui avaient achetés en masse des appartements grâce à certaines lois de défiscalisation (notamment la loi Demessine). Selon Thierry Girard cette défaillance s'explique par « un effet ciseaux entre des charges qui augmentent et les revenus locatifs, en baisse ».

Toujours selon Mr Girard « l'objectif de sortie de crise est de trouver un repreneur pour la totalité ou une partie du groupe », en sachant que les filiales Quiétude Seniors (350 chambres en EHPAD) et Quiétude Investissements ont été laissées en dehors du périmètre du redressement judiciaire.

Si selon Mr Girard les salariés vont bien être payés : « Mon travail est d'abord de veiller à ce que la trésorerie tienne, que les salaires soient payés, ce qui est le cas sans difficulté », les investisseurs, eux, peuvent légitimement s'inquiéter du sort de leurs loyers qu'ils doivent percevoir. Cela dans un contexte tendu suite à la très récente acquisition des 16 résidences Residhotel par le groupe et des garanties accordées.

Si la loi Scellier avait relancé quelque peu l'investissement locatif ces derniers mois, pour les résidences de tourisme les temps semblent plus difficiles et il y a fort à penser qu'après Quiétude et Mona-Lisa (19 hôtels et 13 résidences de tourisme), d'autres acteurs de l'hôtellerie de tourisme vont vaciller dans les prochains mois.

Vos réactions

Défiscalisation - Le groupe immobilier Quiétude en redressement judiciaire, les résidences de tourisme vacillent

Noter cet article :

1 3

Par pierre -

Par quelle miracle Rhode Tourisme a t'il réussi a cédé 21 résidences a GUIETUDE EVASION le 28/04/2009 devant le tribunal de commerce de cannes 14 Meuros d'actif

Lire la suite

Par Alabama -

"...que les salaires soient payés, ce qui est le cas sans difficulté", dit Mr Girard...
Je tiens à dire que dans certaines résidence, ca n'est toujour pas le cas...

Lire la suite

Par jojojo -

Arnaque aux "HAUTS DU DONEZAN"
La société QUITUDE sans scrupule n'a pas terminé les travaux et 9 mois après la date de livraison (décembre 2008)et l'exploitation prévue pour le 20 décembre 2008 plus rien ne bouge. Plus de 70 acquéreurs ont fait confiance à ce groupe (confiance mal placée)Novembre 2009 rien ne bouge.
Voila UNE BELLE ARNAQUE des dirigeants du groupe.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Défiscalisation - Le groupe immobilier Quiétude en redressement judiciaire, les résidences de tourisme vacillent

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page