Le marché immobilier a besoin d'une baisse des prix de 20 à 25%

18/05/2009 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Baisse de 20 à 25%, ce qu'il faut à l'immobilier
Seul un recul de 20 à 25% des prix de l'immobilier pourrait, selon Olivier Eluère, être en mesure de relancer durablement un marché en proie au doute.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

C'est un « marché de l'immobilier aujourd'hui profondément dégradé » qu'évoque Olivier Eluère dans une entrevue accordée ce matin sur le site capital. Entre baisse des taux du crédit immo, recul des prix, attentisme des acheteurs, l'analyste économique du Crédit Agricole revient sur l'instabilité avérée d'un marché de l'immobilier en plein doute.

La décennie bénie pour les vendeurs et professionnels de l'immobilier (1997-2007) est désormais bien oubliée. Engagée dès la première moitié de l'année 2008, la baisse des prix de l'immobilier s'est vue accélérée par les crises financières et du crédit. Longtemps ignorée par les acteurs de l'immobilier, notamment la FNAIM, comme s'il suffisait de fermer les yeux pour transformer le cauchemar en simple rumeur anecdotique, le recul des prix est aujourd'hui une réalité perçue par tous. Un constat qu'Olivier Eluère juge encore trop léger pour pallier les dérives passées. « Les premières baisses de prix enregistrées depuis un an et le repli des taux de crédits ne sont pas encore suffisants pour resolvabiliser les acheteurs », précise-t-il ainsi.

Interrogé sur l'évolution à attendre du marché de l'immobilier, l'économiste nous livre la vision d'une baisse des prix engagée sur le long terme. « Fin 2008, nous avons déjà enregistré une baisse des prix de 10% sur l'ensemble du marché. On peut donc s'attendre à un nouveau repli de la même ampleur cette année. Et éventuellement, à un nouveau recul de 5% en 2010, tout du moins pour l'immobilier ancien ». Olivier Eluère concède toutefois qu'il s'agit là encore d'un état de fait certainement inapte à relancer un marché de l'immobilier en crise : « Il faut se rendre à l'évidence, les prix de l'immobilier ont sans doute besoin de baisser de 20 à 25%, en « cumulé » depuis le début du mouvement de baisse, pour retrouver des niveaux acceptables et effacer les excès des années passées », lance-t-il.

Des acquéreurs toujours en délicatesse avec leur budget malgré le repli des taux d'emprunt, des vendeurs rechignant à revoir leurs prix, les perspectives applicables à l'immobilier ancien restent encore incertaines. L'économiste du Crédit Agricole se montre toutefois en ce qui concerne la situation de l'immobilier neuf : « les acheteurs semblent revenir plus vite sur ce marché. Il s'agit essentiellement d'une clientèle d'investisseurs qui achète pour louer et profite des nouveaux avantages fiscaux offerts par la loi Scellier »

Via : Capital.fr

Vos réactions

Estimation immobilière - Le marché immobilier a besoin d'une baisse des prix de 20 à 25%

Noter cet article :

3 1

Par Michel -

Certes l'idéal serait peut-être d'attendre, sauf que personnellement, je veux être chez moi maintenant. J'ai ai assez de payer dans le vide. Je pense que je vais profiter des taux avantageux offerts présentement. J'ai fait des simulation de credit immobilier en ligne pour guider mon choix. Je le conseille à ceux qui veulent passer à l'action maintenant.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Le marché immobilier a besoin d'une baisse des prix de 20 à 25%

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page