Immobilier : plan de relance, les réserves du secteur immobilier

05/12/2008 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Plan de relance : les doutes de l'immobilier
Plan de relance de l'économie : les professionnels du secteur immobilier approuvent l'engagement du gouvernement mais affichent certaines réserves.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Ce jeudi 4 décembre 2008, à Douai, le Président Nicolas Sarkozy a donc présenté son très attendu plan de relance de l'économie, instaurant notamment comme un axe majeur le soutien au secteur de l'immobilier.

Si Christine Boutin, la ministre du Logement, appelait à une baisse de la TVA à 5,5% pour l'achat d'un bien immobilier neuf et évoquait, il y a quelques jours, un élargissement des dispositifs de défiscalisation Robien et Borloo, le Chef de l'Etat n'aura finalement annoncé que deux grandes mesures destinées à venir en aide à l'immobilier :

  • Le lancement de 100.000 logements dont l'Etat se portera acquéreur. Sur ce total de 100.000, le gouvernement avait déjà annoncé sa volonté d'acheter 30.000 logements neufs aux promoteurs. Les 70.000 restants seront composés de 30.000 logements sociaux et de 40.000 biens immobiliers intermédiaires.
  • Dès 2009, les primo-accédants pourront bénéficier d'un pret taux zéro au montant doublé et au plafond de prix revu à la hausse. Cette disposition permettra entre autre d'établir à 30% la part du prix du logement finançable par ce type de prêt immobilier.
  • Concernant les mesures de moindre ampleur, mettre l'accent sur le programme de rénovation urbaine et promouvoir les solutions de financement du « Grenelle de l'environnement » (éco-prêt et éco-prêt à taux zéro) constituent des pistes également évoquées.

« Au total, c'est 1,8 milliard d'euros de plus qui seront consacrés au logement sur la période 2009-2010. Il faut éviter que la crise immobilière se transforme en crise du logement », a déclaré le Chef de l'Etat. Un engagement salué dans son ensemble par les professionnels de l'immobilier même si ces derniers n'hésitent toutefois pas à émettre quelques réserves. Interrogé sur la modification du prêt à taux zéro, Jean-François Gabilla, président de la Fédération des promoteurs-constructeurs, précise que « pour le prêt à taux zéro, ma réserve tient au fait que sa réussite tiendra au bon vouloir des banquiers. Pour le développement du Pass foncier, la solution sera à discrétion des élus. C'est pourquoi il serait intéressant d'avoir un comité de suivi de ces mesures ». Sur ce même sujet, Alain Dinin, PDG de Nexity, redoute que la révision à la hausse de ce crédit immobilier spécifique ne porte ses effets que sur le marché de la maison individuelle en oubliant l'habitat collectif (7% des 245.000 PTZ accordés en 2007 l'ont été en vue de l'acquisition d'un logement en habitat collectif).

Enfin, après plusieurs semaines consacrées à prôner l'application d'une telle mesure, les promoteurs-constructeurs parlent d'une même voix pour déplorer que le Chef de l'Etat n'ait fait aucune mention d'une éventuelle TVA à 5,5% concernant l'immobilier neuf.

Vos réactions

Estimation immobilière - Immobilier : plan de relance, les réserves du secteur immobilier

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Immobilier : plan de relance, les réserves du secteur immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page