Immobilier : choisir le bilan énergétique de son futur logement

20/05/2008 à 00:00 - Diagnostic immobilier - Par - Réagir

Le DPE s'installe dans les annonces immobilières
Intégrer l'information du bilan énergétique d'un logement dès le début du processus de vente permettra peut-être au développement durable de devenir un aspect déterminant du marché immobilier.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Plusieurs professionnels de l'immobilier s'engagent désormais à indiquer sur les annonces qu'ils diffusent le potentiel énergétique des logements mis en vente.

Ce n'est plus un secret pour personne, le parc immobilier français présente des carences importantes en matière de consommation énergétique : un logement en France engloutit en moyenne près de 240 kWh/an/m2. Suite aux discussions du Grenelle de l'environnement le pari a été pris d'abaisser cette moyenne à 130 kWh/an/m2 d'ici 2012. En compagnie de diverses autres mesures (prêt écologique, subventions), la généralisation du diagnostic DPE (diagnostic immobilier de performances énergétiques) que ce soit à la vente ou à la location d'un bien immobilier doit évidemment participer à atteindre cet objectif mais les premières analyses révèlent là encore une déficience flagrante, comme le remarque justement un diagnostiqueur professionnel : « en un an, j'ai établi environ 200 diagnostics de performances énergétiques. A ma connaissance, ils ont abouti à des travaux de rénovation thermique dans seulement deux cas ».

Quel que soit le dispositif mis en place pour favoriser le développement durable, son effet restera donc marginal tant que les particuliers n'auront pas modifiés leur façon d'appréhender l'écologie. Cela passe bien sûr par une revalorisation du diagnostic de performance énergétique mais également par une meilleure diffusion de l'information (jusqu'à maintenant, la consommation énergétique d'un logement n'était présentée au nouvel acquéreur que très peu de temps avant la remise des clés).

Dans cette optique informative, le gouvernement a donc signé, ce lundi 19 mai, une convention le liant à plusieurs professionnels de l'immobilier, ces derniers s'engageant à indiquer sur chaque annonce immobilière qu'ils diffuseront la consommation énergétique du bâtiment ainsi que son taux de rejet de gaz à effet de serre. Se présentant sous la forme d'étiquettes semblables à celles en usage dans l'électroménager, cette mesure se veut pour l'instant simplement incitative. La secrétaire d'Etat à l'écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, précise toutefois que « pour le moment, on est dans l'incitation, mais, à terme, la logique c'est que le non-affichage soit sanctionné ».

Classant les différents biens immobiliers (qu'ils s'agissent de maisons ou d'appartements) en fonction de leur consommation énergétique (selon une grille graduée de A à G), l'affichage systématique de ces informations devrait donc permettre au potentiel économico-environnemental d'un logement de devenir un argument de vente supplémentaire (et par conséquent un point que les futurs acheteurs pourront dès lors négocier).

Consommation énergétique
Etiquettes évaluant la consommation énergétique et le rejet de Gaz à effet de serre d'un logement

Vos réactions

Diagnostic immobilier - Immobilier : choisir le bilan énergétique de son futur logement

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Diagnostic immobilier - Immobilier : choisir le bilan énergétique de son futur logement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page