anytime avis

Un diagnostic immobilier est une étape incontournable si vous décidez de vendre un logement à l’avenir. Vous devrez aussi passer par cette étape en cas de mise en location. Le souci ne concerne pas toujours la réalisation du diagnostic, mais plutôt le budget dont vous aurez besoin. En effet, ce point pose souvent des problèmes.

Les critères qui peuvent déterminer le prix d’un diagnostic immobilier

Certes, le coût d’un diagnostic immobilier peut dépendre de chaque prestataire que vous trouverez sur le marché. Par contre, vous devez aussi prendre quelques points en compte pour mieux établir votre budget. Les points suivants peuvent s’avérer déterminants dans l’établissement du prix d’un diagnostic immobilier :

  • Le type de bien dont vous disposez
  • La superficie du bâtiment à diagnostiquer
  • L’année de construction de l’édifice
  • L’emplacement du bien cible

Il faut noter que d’autres critères supplémentaires peuvent être pris en compte. Mais, ceux-là peuvent dépendre du prestataire que vous choisirez. Vous pouvez par exemple assurer les frais de déplacement du diagnostiqueur. En tout cas, prenez le temps de bien préparer votre budget pour vous faciliter les choses.

Les coûts moyens des diagnostics immobiliers

N’oubliez pas que diverses interventions peuvent être réalisées quand il s’agit de faire un diagnostic immobilier. Vous devez alors préparer un budget selon le nombre d’interventions dont vous avez besoin. D’ailleurs, il faut prendre en compte le prix de chaque prestation dont les suivantes :

  • Diagnostic amiante (80 – 150 €)
  • Diagnostic plomb (130 – 300 €)
  • Diagnostic gaz (105 – 150 €)
  • Diagnostic électrique (90 – 150 €)
  • Diagnostic de performance énergétique (DPE) (90 – 200 €)
  • Diagnostic Loi Carrez (70 – 150 €)
  • Diagnostic ERP (gratuit)
  • Diagnostic termites (100 – 150 €)
  • Diagnostic assainissement (100 – 150 €)

Ainsi, il est important de vérifier les diagnostics dont vous avez vraiment besoin avant d’établir le budget. Cela vous évitera des dépenses budgétaires inutiles.

Le point sur les paiements des diagnostics

Les méthodes de paiement des diagnostics peuvent varier d’un professionnel à un autre. Le diagnostiqueur que vous trouverez peut par exemple vous demander un paiement en amont. Cela implique de payer la prestation à l’avance et de réserver une date pour la réalisation de l’intervention. Tout peut se faire rapidement en ligne pour cette option afin de gagner du temps.

La seconde option est le paiement après la prestation. Ici, l’intervenant vous proposera un paiement après qu’il ait réalisé une expertise sur le bâtiment à diagnostiquer. La dernière option consiste à passer par un notaire pour effectuer le paiement. Il suffit alors de prendre rendez-vous avec votre notaire pour discuter du bâtiment tout en procédant au paiement des diagnostics.

Qui est tenu de payer les diagnostics immobiliers ?

Vous avez prévu de mettre le logement en location ? Dans ce cas, vous devez vous occuper des diagnostics avant la signature du contrat de location. Les documents contenant les résultats seront même indispensables vis-à-vis de la loi. Vous devez être capable de les fournir chaque fois qu’on vous les demande.

En cas de vente, vous devez normalement vous occuper des diagnostics en tant que vendeur. Par contre, vous pouvez toujours entamer des négociations avec le futur propriétaire du logement. Il se peut que ce dernier accepte de payer les frais de diagnostic à votre place. Cela vous fera un important gain de temps, mais aussi des économies de budget. Mais, vous devez toujours vous attendre à toutes les situations.

Payer des diagnostics moins chers : comment faire ?

Vous souhaitez faire des économies avec les diagnostics de votre bien immobilier ? Dans ce cas, il vous est conseillé de choisir une offre pack qui contiendra plusieurs options de diagnostic. Notez bien que le nombre de diagnostics obligatoires dépend uniquement du type de bâtiment dont vous disposez.

Il ne faut pas non plus négliger la zone géographique dans laquelle le bâtiment est construit. Vous devez en même temps souligner les détails concernant votre permis de construire. Notez qu’un pack de diagnostic peut en moyenne regrouper entre 4 et 7 interventions. En tout cas, vous pouvez avoir une réduction de 35 à 50 % pour le tarif des diagnostics.

Se servir d’un comparateur de diagnostic immobilier pour trouver les meilleures offres

L’utilisation d’un comparateur de diagnostic est un bon moyen de trouver un prestataire répondant à vos attentes. Cela concerne avant tout la qualité de l’intervention. En effet, l’intervenant que vous trouverez via un comparateur doit être capable de vous proposer les prestations prioritaires. Il doit en même temps intervenir dans les meilleures conditions.

Mis à part cela, un comparateur peut aussi servir à trouver le meilleur prix pour les diagnostics que vous souhaitez réaliser. À noter que vous pouvez comparer plus de 3 diagnostiqueurs selon le comparateur que vous trouverez. L’objectif est de vous aider à trouver la meilleure offre pour diagnostiquer correctement votre logement avant de le mettre sur le marché.

Les derniers conseils que vous pouvez prendre en compte

Il est important de ne pas se focaliser uniquement sur un seul diagnostiqueur. Il ne faut pas hésiter à chercher plusieurs sociétés et comparer les offres qu’elles peuvent vous offrir. Attendez aussi le bon moment pour prendre un rendez-vous avec le diagnostiqueur qui vous convient. Cela peut par exemple se faire 2 semaines à l’avance sinon, vous risquerez de payer beaucoup d’argent.

Pensez aussi à demander un diagnostic en groupe au lieu de faire les choses l’une après l’autre. Prenez alors le temps de vérifier les composants des packs de diagnostics qui vous seront proposés. Enfin, il est important de vérifier les documents qui prouvent que l’intervenant que vous engagez possède les qualités nécessaires.

160*600