anytime avis

Reconversion professionnelle ou encore vocation, un diagnostiqueur immobilier est un métier passionnant. Il faut seulement avoir les capacités adéquates. Ainsi, beaucoup sont attirés par ce genre de profession. Que demande cette fonction et qu’est ce qu’il faut savoir pour s’œuvrer en tant que tel ? Voici des détails à préciser sur ce métier.

Le rôle d’un diagnostiqueur immobilier

Être un diagnostiqueur immobilier c’est s’investir pleinement dans le monde du bâtiment. Lorsque vous devenez un diagnostiqueur, vous devez intervenir pour réaliser différentes analyses techniques sur un ou des bâtiments. Il agit surtout dans l’exploitation de l’usage d’un local et vérifie que la construction suit les normes en vigueur.

C’est donc le diagnostiqueur immobilier qui se charge de l’analyse de l’installation électrique et de gaz dans une maison. Il s’occupe aussi de la constatation des performances énergétiques dans un bâtiment tout comme l’exposition au plomb. L’état des risques naturels et technologiques mais également la sécurité de toutes les installations d’un bâtiment est pris en compte par le diagnostiqueur immobilier. La présence de termites et d’amiante aussi est aussi vérifiée par ce professionnel. S’il y a des zones à risques, il devient évident d’analyser la présence de mérules. Une telle intervention doit être réalisée par un diagnostiqueur immobilier.

Les formations à suivre

Pour être un bon diagnostiqueur immobilier, il y a quelques formations qu’il faut suivre. Cela permet de perfectionner vos compétences en ce qui concerne le métier en général. Aussi, depuis votre cursus, vous pouvez apprendre et comprendre les détails autour de cette profession. Un diagnostiqueur immobilier doit disposer des certifications en rapport avec son domaine.

Pour les formations dans ce métier, il est nécessaire d’avoir quelques connaissances spécifiques dans le bâtiment. Cela vous permet d’obtenir plus d’évolution et aussi de comprendre parfaitement ce qu’un diagnostiqueur immobilier signifie. Au sujet des formations sur ce type travail, il y a :

  • La formation initiale qui peut aboutir en différents niveaux, dont le niveau BAC +2 (en BTS bâtiment et DUT génie civil) et le niveau BAC +3 ce dernier permet d’obtenir une licence professionnelle en métier du bâtiment ou bien en BTP.
  • La formation continue permettant de perfectionner votre professionnalisme durant laquelle vos compétences peuvent s’accentuer.

Les réglementations d’un diagnostiqueur immobilier

Un diagnostiqueur immobilier est lié à quelques réglementations. Dans la liste, il y a la souscription auprès d’une assurance en cas d’erreur de diagnostic. Cela est vraiment nécessaire surtout si les diagnostics réalisés conduisent à d’importants impacts aux bâtiments. De ce fait, il est plus qu’indispensable de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle. Il y a une garantie de couverture sur cette assurance qui ne doit pas être inférieure à 300 000 € pour chaque sinistre. Par an, cette assurance peut s’élever à 500 000 €.

Une fois que vous êtes devenu un diagnostiqueur immobilier, vous devez être extrêmement impartial. C’est la base de ce métier vu qu’il vous engage à réaliser diverses vérifications. Pour chaque analyse réalisée, l’impartialité est un mot d’ordre pour obtenir des résultats équitables. La précision sur les rapports aussi doit être mise en avant.

Une possibilité d’évolution dans le métier

Comme dans tous les travaux, un diagnostiqueur immobilier peut toujours se perfectionner. Il faut préciser que ce professionnel peut travailler par son propre compte ou bien dans un groupe spécialisé. Cette dernière option peut lui permettre de devenir un expert dans le métier.

En général, dans une agence immobilière, la présence d’un diagnostiqueur immobilier est indispensable. Avec tout ce qu’il peut réaliser, il est le maillon fort du label. Aussi, il peut intervenir sur différents terrains ce qui lui permet d’évoluer tout au long de sa carrière.

Zoom sur le salaire d’un diagnostiqueur immobilier

À propos du salaire que peut toucher un diagnostiqueur immobilier, il varie en fonction de la compétence de chaque professionnel. Si vous débutez dans ce métier, vous pouvez obtenir à partir de 1 500 €. Pour un expert en diagnostic, son salaire peut aller jusqu’à 2 500 € par mois. Une telle variation est due à la particularité de chaque intervention. En effet, il y a des travaux qui demandent une certaine compétence. Aussi, un débutant ne possède pas l’expérience d’un expert. Alors, la rémunération est très variable pour les diagnostiqueurs immobiliers.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

160*600